NOUVELLES
12/12/2013 04:15 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

Psychose à la voiture piégée à Sanaa: ONU fermée, ambassades ouvertes

L'ONU a fermé jeudi ses bureaux à Sanaa par crainte d'attentats et une véritable psychose à la voiture piégée s'est emparée de la capitale yéménite, mais les ambassades occidentales fonctionnaient normalement, a rapporte un correspondant de l'AFP.

Sanaa offrait l'image d'une capitale quasi-paralysée avec des commerces fermés et un trafic routier très limité, les craintes de la population étant amplifiées par des rumeurs annonçant des attentats imminents.

Un attentat spectaculaire revendiqué par Al-Qaïda avait visé le 5 décembre le complexe du ministère de la Défense, faisant 56 morts.

A la suite de cette attaque, deux autres voitures piégées avaient été désamorcées et les forces de sécurité en recherchent toujours cinq autres, selon des sources de sécurité.

Un responsable de l'ONU a présenté la fermeture jeudi du bureau et des agences de l'organisation internationale au Yémen comme "une mesure préventive à la suite d'instructions des autorités de sécurité yéménites" qui recommandent de "limiter les déplacements et d'éviter certains endroits qui pourraient être la cible d'éventuels actes terroristes, notamment Hida", un quartier du sud de la capitale où se trouvent les bureaux de l'ONU.

Mais un haut responsable des services de sécurité yéménites a mis en doute l'origine de ces instructions.

"Ce sont des fausses informations", a déclaré ce responsable à l'AFP, dénonçant "une campagne de rumeurs tendant à propager des sentiments de peur dans le pays".

Il a ajouté que "des occidentaux en charge de la sécurité de leurs ambassades ont rencontré mercredi des responsables yéménites, mais aucun avertissement sur des attentats n'a été émis".

"L'ambassade américaine est ouverte aujourd'hui", a déclaré un responsable de la chancellerie dans un communiqué. Les ambassades de France et de Grande-Bretagne étaient également ouvertes.

Après l'attaque contre le ministère de la Défense, les autorités ont renforcé "les mesures de sécurité autour des ambassades et des intérêts occidentaux, et des installations vitales sur l'ensemble du territoire yéménité", a déclaré jeudi à l'AFP le haut responsable.

D'ailleurs, les bureaux du groupe pétrolier français Total et de la compagnie Yemen LNG étaient fermés jeudi, selon des sources concordantes.

En août, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et d'autres gouvernements occidentaux avaient fermé temporairement leurs ambassades au Yémen et dans une vingtaine d'autres pays à la suite d'une mise en garde de Washington face à une menace d'attentats d'Al-Qaïda.

mou/tm/sw

PLUS:hp