NOUVELLES
12/12/2013 02:30 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

Place Québec fait peau neuve

Après 16 mois de travaux, Place Québec abrite maintenant de nouveaux espaces complètement rénovés. Le nouveau propriétaire, le Fonds immobilier de solidarité FTQ, croit ainsi pouvoir relancer les espaces commerciaux.

Avec ses murs, son ameublement et ses planchers blancs, le nouvel aménagement est très moderne et lumineux. Le hall d'entrée principal et l'aire de restauration de Place Québec ont été complètement refaits et les vieux escaliers mécaniques sont disparus.

La galerie marchande de l'édifice du boulevard René-Lévesque a été considérablement réduite pour permettre l'agrandissement du Centre des congrès de Québec. Sa superficie n'est plus que le quart de ce qu'elle était.

Il restera sept ou huit espaces de restauration. Deux seuls sont déjà loués. Une franchise de la chaîne La Prep est confirmée ainsi qu'un dépanneur. Le Café Suprême, toujours ouvert, changera de nom et de menu.

Les nouveaux commerces ouvriront leurs portes à compter du mois de mars.

« On veut être assez sélectif dans le choix de la restauration. On veut des choses qui vont bien se marier avec le décor », explique Normand Bélanger, président-directeur général du Fonds immobilier de solidarité FTQ

Il a bon espoir de pouvoir relancer Place Québec avec ces travaux d'environ 14 millions de dollars. « Avec 200 000 congressistes par an, 700 personnes qui travaillent ici par jour et les gens qui transitent du Delta, on pense qu'il y a assez d'achalandage pour faire vivre de la restauration », soutient-il.

Nouvelle station tempérée

Le Réseau de transport de la Capitale (RTC) soulignait en même temps l'aménagement d'une station tempérée qui remplace l'abribus devant Place Québec. En plus d'être chauffée, elle offre un accès WiFi.

Un investissement justifié par l'achalandage de l'arrêt d'autobus. Environ 5000 personnes y transitent chaque jour. C'est une des stations les plus fréquentées du réseau. 

Sa construction a coûté 665 000 $, mais le RTC a pu bénéficier d'une subvention de plus de 365 000 $ du ministère des Transports du Québec.

Une prochaine station tempérée sera accessible aux usagers du RTC devant le Complexe Jules-Dallaire en janvier.

« Là où il y a des besoins, c'est clair qu'on va essayer de multiplier les expériences », indique le président du RTC, Rémy Normand.

PLUS:rc