NOUVELLES
12/12/2013 04:04 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

Nigeria: le chef de Boko Haram revendique une attaque dans une vidéo

Le chef du groupe islamiste Boko Haram, Abubakar Shekau, a revendiqué une attaque de grande envergure menée contre des installations militaires au début du mois à Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, dans une vidéo obtenue jeudi par l'AFP.

"Allah le tout-puissant nous a donné la victoire lors de l'attaque que nous avons lancée à Maiduguri, appelée Borno dans les temps anciens", déclare Abubakar Shekau dans cette vidéo de 40 minutes.

S'exprimant en arabe, haoussa et kanouri, langues parlées dans le nord-est du Nigeria, Abubakar Shekau ajoute : "Nous avons pris d'assaut la ville et nous nous sommes battus contre eux, (et) Allah nous a bénis avec beaucoup de butin."

La vidéo, obtenue par un intermédiaire, montre Abubakar Shekau en treillis et coiffé d'un turban, avec un fusil d'assaut kalachnikov.

Le chef rebelle s'exprime pendant 19 minutes, le reste de la vidéo montrant des images de bâtiments et d'avions en feu, décrits comme provenant de l'attaque survenue dans la nuit du 1er au 2 décembre à Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno et fief du groupe islamiste.

La vidéo fait également étalage des armes que le groupe islamiste dit avoir saisies dans l'attaque, parmi lesquelles des dizaines de kalachnikovs et de roquettes.

L'authenticité de la vidéo n'a pas pu être vérifiée de manière indépendante.

Boko Haram, dont le nom signifie "l'éducation occidentale est un péché" en haoussa, se bat pour la création d'un Etat islamique dans le nord du Nigeria.

L'attaque de début décembre est survenue alors que les autorités nigérianes assuraient avoir chassé les insurgés des grandes villes et les avoir repoussés loin dans les campagnes.

L'armée dit avoir tué 24 insurgés et reconnait que deux de ses soldats ont été blessés mais des témoins parlent de deux pertes civiles et le bilan humain pourrait être bien plus élevé.

Abubakar Shekau affirme de son côté que seuls sept de ses combattants sont morts.

Le bilan de l'insurrection lancée par Boko Haram depuis 2009, ainsi que de sa féroce répression, est estimé à plusieurs milliers de morts.

Les Etats-Unis ont inscrit les groupes Boko Haram et sa faction Ansaru sur leur liste noire d'"organisations terroristes étrangères" le 13 novembre.

Abubakar Shekau avait déjà été déclaré en mars "terroriste international" par Washington, qui offre une prime de sept millions de dollars pour sa capture. Donné pour mort par les autorités nigérianes en 2009 puis en août 2013, Shekau est à chaque fois réapparu dans des videos.

"Par Allah, nous n'arrêterons jamais. Ne croyez pas que nous arrêterons à Maiduguri." déclare-t-il dans la nouvelle video.

"Demain, vous nous verrez même en Amérique. Notre opération ne se limite pas au Nigeria. Elle vise le monde entier." assure-t-il.

Alors que des experts estiment que le groupe est actif surtout au Nigeria, les Etats-Unis ont cependant déclaré que Boko Haram et Ansaru ont des liens avec un réseau jihadiste plus vaste, dont notamment Al-Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI).

abu/phz/pvh/afp/bb

PLUS:hp