NOUVELLES
12/12/2013 11:03 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Nicaragua : la moitié du budget 2014 pour la santé, l'éducation et la pauvreté

Le Nicaragua va dédier en 2014 plus de la moitié de son budget, soit 1,27 milliard de dollars, à des programmes d'amélioration des services de santé et d'éducation ainsi qu'à la lutte contre une pauvreté endémique, a indiqué le Parlement.

Le budget approuvé mercredi par les parlementaires prévoit de destiner ces fonds à la création de 1.000 postes dans l'éducation et 600 dans la santé, à la fourniture de goûters à un million d'enfants ainsi qu'à d'autres programmes sociaux.

Le gouvernement envisage également la construction ou la réhabilitation de 61 centres de santé et maisons maternelles, de 240 logements dans des communautés indiennes et l'électrification de 1.109 localités rurales. Le transport public dans la capitale Managua devrait aussi bénéficier de ces fonds.

Le budget de l'Etat prévoit pour la première fois une ligne spéciale, de 217 millions de dollars, destinée à financer une aide de 30 dollars mensuels versés à 160.000 fonctionnaires et acquittée jusqu'à présent par un fonds de coopération vénézuélien, grand allié du pays.

La pauvreté touche 42,7% des six millions de Nicaraguayens, en baisse d'à peine 1,4% par rapport à 2012, selon la Fondation internationale pour le défi économique global (FIDEG).

D'après la Banque centrale, le Produit intérieur brut (PIB) s'est élevé en 2012 à 1.730 dollars par an et par habitant.

Le Congrès monocaméral largement dominé par le Parti sandiniste de libération nationale (FSLN, gauche) du président Daniel Ortega, un ancien guérillero, a également approuvé l'octroi de 84 millions de dollars à la défense des zones maritimes que la Cour internationale de justice lui a attribuées l'an dernier dans le cadre d'un conflit frontalier avec la Colombie.

L'Etat va enfin consacrer 117 millions de dollars à l'amélioration de l'état des prisons et embaucher 1.000 policiers, gardiens de prison, pompiers et douaniers.

Pays parmi les plus pauvres d'Amérique latine, le Nicaragua est dirigé depuis 2007 par Daniel Ortega, un représentant de la gauche radicale régionale, qui tente actuellement de faire modifier la Constitution pour pouvoir briguer en 2016 un troisième mandat présidentiel consécutif.

bm/on/ll/hdz/gg

PLUS:hp