NOUVELLES
12/12/2013 11:45 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Les Chargers neutralisent Peyton Manning et battent les Broncos 27-20

DENVER - Peyton Manning voulait plus de temps de repos. Il en a finalement eu plus qu'il en voulait jeudi soir, gracieuseté de Philip Rivers et une défensive des Chargers de San Diego qui a ralenti Manning et infligé une surprenante défaite aux Broncos de Denver.

Rivers a lancé deux passes de touché à Keenan Allen et a maintenu l'offensive des Chargers sur le terrain pendant près de 39 minutes de jeu dans une victoire de 27-20 des siens. La route des Broncos vers le titre de leur section, ainsi que vers l'avantage du terrain lors de l'ensemble des éliminatoires, est soudainement un peu plus cahoteuse.

Désorganisés en défensive et incapables de mettre la machine en marche à l'attaque, les Broncos ont récolté 13 verges de gains en 13 jeux après avoir pris les devants 10-3, tard au premier quart. Ils ont connu quatre séquences misérables au cours desquelles ils ont gagné un seul premier essai.

«Plus vous avez le ballon longtemps, moins il l'a, et meilleures sont vos chances», a noté l'entraîneur-chef des Chargers Mike McCoy, un ancien coordonnateur offensif de Manning.

Rivers a terminé sa soirée 12-en-20 pour 166 verges et a une fiche en carrière de 28-6 en décembre. Ryan Matthews a égalé son sommet personnel cette saison avec 127 verges de gains en 29 courses.

Après la longue disette des Broncos en attaque, les Chargers menaient 24-10 et même si les Broncos (11-3) ont déjà effacé des déficits d'au moins 10 points à quatre reprises cette saison avant de l'emporter, l'histoire ne s'est pas répétée cette fois.

Ils ont réduit l'écart à sept points et Manning a récupéré le ballon profondément dans son territoire avec 5:50 à faire. Cependant, le secondeur Thomas Keiser a réussi une interception à la ligne de 33 dans la zone des Broncos.

Les Chargers (7-7) en ont profité pour ajouter un placement et creuser l'écart à 10 points. Les Broncos les ont imités, mais n'ont pas été capables de récupérer un botté court. Les Broncos ont ainsi encaissé un premier revers en 11 sorties contre une équipe de la section Ouest de l'Américaine.

Les statistiques de Manning sont décentes — 27-en-41 pour 289 verges de gains et deux touchés — mais elles ont été gonflées en fin de rencontre.

Les Broncos ont maintenant encaissé autant de revers que les Chiefs de Kansas City et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre cette saison. Ils détiennent l'avantage au bris d'égalité sur les Chiefs, mais pas sur les Patriots. Ils pourraient donc être forcés de se rendre à Foxborough si jamais les deux équipes croisent le fer en éliminatoires.

PLUS:pc