NOUVELLES
12/12/2013 05:44 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Le TSX recule avec les données américains sur les ventes au détail

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse jeudi, l'entente budgétaire conclue aux États-Unis et la publication de solides données sur les ventes au détail ayant alimenté la spéculation voulant que la Réserve fédérale des États-Unis s'apprête à annoncer dès la semaine prochaine une réduction de cadence de certaines mesures mises en place pour favoriser la reprise.

L'indice composé S&P/TSX a reculé de 19,03 points à 13 114,39 points. Les inquiétudes entourant les intentions de la Fed avaient déjà fait reculer le parquet torontois de 191 points mercredi. Le résultat final a été moins marqué jeudi grâce aux pertes limitées du secteur des mines et aux gains de celui de l'énergie.

Le dollar canadien s'est quant à lui déprécié de 0,42 cent US à 93,98 cents US, les meilleures ventes au détail que prévu le mois dernier aux États-Unis ayant dopé le billet vert américain.

Mais les indices boursiers américains ont cédé du terrain après que le département américain du Commerce eut indiqué que les ventes au détail avaient grimpé de 0,7 pour cent en novembre. Ce gain est non seulement le plus important en cinq mois, mais il est aussi supérieur aux attentes des économistes. Les chiffres pour le mois d'octobre ont en outre été révisés à la hausse et sont passés de 0,4 pour cent à 0,6 pour cent.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a échappé 104,10 points à 15 739,43 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a glissé de 6,72 points à 1775,5 points et que l'indice composé du Nasdaq a rendu 5,41 points à 3998,4 points.

L'entente budgétaire du Congrès américain est venue amplifier cette semaine les inquiétudes de voir la Fed réduire ses achats d'obligations, qui totalisent chaque mois 85 milliards $ US. Ce programme, qui vise à garder les taux d'intérêt à un faible niveau, est considéré par plusieurs observateurs comme un élément clé derrière la reprise des marchés boursiers de cette année.

Certains analystes croient que les investisseurs ont maintenant accepté le fait que l'importance de ce programme est appelée à diminuer graduellement et qu'une fois les coupes effectuées, les Bourses repartiront à la hausse.

Les inquiétudes sur la réduction du programme d'achats obligataires ont vu le jour en mai, lorsque le président de la Fed, Ben Bernanke, a évoqué pour la première fois cette possibilité, tout en précisant que les conditions économiques devraient d'abord s'améliorer.

Le cours du lingot d'or a dégringolé jeudi de 32,30 $ US à 1227,50 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

À Toronto, le secteur de aurifère a abandonné 0,3 pour cent jeudi, tiré vers le bas par l'action d'Iamgold (TSX:IMG), qui a suspendu son dividende de façon immédiate en évoquant le besoin de conserver des réserves d'argent face au recul des prix du lingot. Le titre d'Iamgold a perdu 44 cents, soit 10,8 pour cent, à 3,63 $.

Le secteur des services public a été une importante source de faiblesse, avec un recul de 1,7 pour cent. Le groupe de la finance a aussi affiché un recul de 0,4 pour cent.

Le secteur des métaux de base a cédé 0,25 pour cent, même si le cours du cuivre est resté inchangé à 3,29 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Thompson Creek Resources (TSX:TCM) a rendu 6 cents à 2,26 $, tandis que celle de First Quantum Minerals (TSX:FM) a gagné 30 cents à 17,20 $.

Le groupe industriel a réalisé les meilleurs gains, avec une progression de 0,55 pour cent. L'action du Canadien National (TSX:CNR) a avancé de 75 cents à 58,40 $.

Le secteur de l'énergie a pris 0,23 pour cent, le cours du pétrole brut ayant gagné 6 cents US à 97,50 $ US le baril à New York. L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) a grimpé de 49 cents à 36 $.

PLUS:pc