NOUVELLES
12/12/2013 02:13 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

L'armée américaine teste un laser contre les obus d'artillerie

L'armée de Terre américaine et Boeing ont pour la première fois testé un laser monté sur un véhicule pour intercepter et détruire des obus de mortier en plein vol, ont annoncé jeudi les responsables du programme.

Pendant six semaines, ce laser monté sur une tourelle sur le toit d'un camion a effectué des interceptions d'obus et de petits drones sur le champ de tir de White Sands, au Nouveau-Mexique (sud-ouest).

Ce démonstrateur mobile de laser à haute énergie (HEL MD) pourrait être opérationnel à partir de 2022 si l'US Army décidait de s'en équiper.

L'objectif serait de protéger des bases avancées ou des unités contre les tirs d'obus et de roquettes à l'aide de trois à cinq lasers. Ce type d'attaques contre des implantations américaines s'est révélé relativement fréquent en Irak et en Afghanistan.

A ce stade, le laser utilisé n'avait une puissance que de 10 kilowatts (kW), a expliqué lors d'une audioconférence Terry Bauer, le responsable du programme pour l'US Army.

Les prochaines campagnes d'essai utiliseront des lasers de 50 kW, puis de 100 kW.

"Un laser de 100 kW peut détruire la cible 10 fois plus vite que le laser de 10kW", utilisé simplement pour démontrer la pertinence du concept, a-t-il expliqué.

Les quelque 90 obus détruits à White Sands étaient des obus de 60 mm, qui ont une portée de 2 à 3 kilomètres.

"Le système est capable d'acquérir rapidement avec le radar ces petites cibles et de pointer un rayon laser de la taille d'une pièce de monnaie pour détruire la cible puis de passer à une autre", a détaillé le responsable du programme chez Boeing.

Les obus ont une trajectoire en cloche et sont relativement lents. Mais à l'avenir ce type de laser pourrait être employé contre des missiles de croisière, espère l'US Army.

De fait, l'armée américaine planche depuis plusieurs années sur différents programmes de lasers. La Marine doit ainsi équiper en 2014 un de ses navires convertis en "base flottante", l'USS Ponce, avec un laser capable de détruire de petites embarcations et des drones de surveillance.

mra-ddl/bdx

PLUS:hp