NOUVELLES
12/12/2013 10:45 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

La reine exaspérée par les policiers pique-assiettes, mangeurs de cacahouètes

Elizabeth II a fait réprimander les policiers pique-assiettes sévissant au Palais de Buckingham, exaspérée par leur manie de finir les cacahouètes après le départ des convives, a-t-on appris jeudi lors du retentissant procès des écoutes de presse à Londres.

Ce scoop de Clive Goodman, correspondant royal du défunt tabloïd News of the World (NotW), a été débattu en audience, alors qu'approche le terme de la septième semaine du procès-marathon au tribunal de l'Old Bailey à Londres.

La reine était "irritée" par le comportement des policiers assurant la sécurité des lieux, a assuré le journaliste dans un mail à sa hiérarchie, en 2005.

"Le problème c'est que la police qui effectue des rondes se montre vorace... Un mémo a été envoyé à tous les flics du palais leur ordonnant de tenir à l'écart leurs doigts poisseux" écrit Clive Goodman.

"Apparemment, ils se gavaient de cacahouètes" a renchéri le procureur Andrew Edis. "Cela a incommodé sa Majesté, apparemment", a-t-il avancé.

Le NotW est accusé d'avoir recouru à des moyens illicites --écoutes et/ou pots de vin à des fonctionnaires de police, notamment-- au début des années 2000, dans le cadre de sa chasse aux scoops. Rattrapé par le scandale, il a été contraint de se saborder en juillet 2011.

Clive Goodman figure au nombre des huit accusés au procès des écoutes qui va se poursuivre jusqu'au printemps.

dh/jk/gg

PLUS:hp