NOUVELLES
12/12/2013 11:58 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Des camps de réfugiés syriens sont dévastés par une tempête en Jordanie

AMMAN, Jordanie - Des Syriens qui ont trouvé refuge dans un vaste camp de la Jordanie tentaient par tous les moyens, jeudi, de se protéger face à une puissante tempête hivernale accompagnée de neige, de pluie et de vents violents.

La tempête Alexa avait déjà matraqué le Liban et des secteurs du nord de la Syrie, poussant le mercure sous le point de congélation en plus de provoquer des chutes de neige abondantes et de déverser des pluies diluviennes.

Dans certains coins d'Israël et de la Cisjordanie, pendant ce temps, des bureaux gouvernementaux et des écoles ont choisi de fermer leurs portes pour laisser passer le mauvais temps.

Les réfugiés syriens de la région comptent parmi les plus durement touchés. Au camp jordanien de Zaatari, où on retrouve quelque 120 000 personnes, le vent a arraché une dizaine de tentes pendant la nuit, exposant les habitants à du temps glacial.

Un porte-parole du camp, Wadah Hmoud, a révélé que deux jours de pluies importantes ont indondé des sections du camp. Il a ajouté que les travailleurs humanitaires tentent de remplacer les tentes à l'aide d'abris préfabriqués.

De la neige est aussi tombée sur le centre et le sud de la Jordanie, paralysant l'appareil gouvernemental, provoquant des pannes de courant, bloquant les routes et coinçant des automobilistes. La tempête hivernale devrait se poursuivre au moins jusqu'à vendredi et possiblement jusqu'à samedi, selon le service météorologique jordanien.

À Jérusalem, la neige a forcé la fermeture de plusieurs écoles et les autobus qui entrent et sortent de la ville ont été immobilisés. De la neige recouvrait les palmiers et les cyprès. Des balles de neige ont été lancées dans la Vieille ville et un bonhomme de neige est né devant le consulat américain.

En milieu d'après-midi jeudi, la neige s'était transformée en pluie froide, rendant les rues de Jérusalem glissantes. La principale autoroute entre la ville et Tel Aviv a été fermée pendant plusieurs heures.

De faibles chutes de neige sur la Cisjordanie a provoqué la fermeture d'école et de bureaux gouvernementaux.

Dans la bande de Gaza, une trentaine de personnes ont été évacuées d'hôpitaux en raison d'inondations et de pannes de courant. Les patients ont été déplacés vers d'autres institutions.

PLUS:pc