NOUVELLES
12/12/2013 09:50 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Le CH s'incline 2-1 face aux Flyers (PHOTOS)

PC

PHILADELPHIE - Le Canadien, qui espérait rebondir après sa déconfiture de mardi, a mis un terme à sa disette de 140:58 de jeu sans marquer de but, mais il s'est néanmoins incliné 2-1 devant les Flyers de Philadelphie jeudi soir.

Le Tricolore (19-11-3), qui semblait invincible avant d'être malmené à domicile par les Kings de Los Angeles, affrontait l'adversaire idéal pour se relancer puisque les Flyers avaient concédé 17 buts à leurs trois matchs précédents. Mais il n'en fut rien.

«Je m'attendais à voir notre équipe jouer avec beaucoup plus de hargne, ce qui n'a pas été le cas ce soir, a commenté l'entraîneur-chef Michel Therrien. C'est une performance très décevante.»

La belle confiance affichée lors des derniers matchs semble s'être effritée, et Therrien a indiqué que le Canadien devait peaufiner son éthique de travail afin de se sortir de ce bourbier.

«Ça fait deux matchs que notre transition n'est pas à point, a-t-il souligné. On ne dirige pas assez de rondelles au filet et on ne récupère pas assez de retours. Ça va prendre beaucoup plus d'intensité offensivement pour se sortir de ce pétrin là.

«Notre échec-avant doit être meilleur, notre prise de décision doit être meilleure et notre transition doit être meilleure, a-t-il énuméré. Quand ces choses là seront à point, on aura des chances de gagner.»

La recrue Michael Raffl et Claude Giroux ont touché la cible pour les Flyers (14-15-3). Giroux a ajouté une passe à sa fiche, tandis que Jakub Vorachek amassait deux mentions d'assistance dans la victoire. Alex Galchenyuk fut le seul à riposter pour le CH.

«C'est bien de voir que nous pouvons tourner la page et poursuivre notre route, a dit Giroux. Les gars étaient très excités de revenir à la maison. Nos partisans nous ont donné de l'énergie. C'était l'une de nos meilleures performances de 60 minutes.»

Carey Price a réalisé 25 arrêts dans la défaite du Canadien. Son vis-à-vis, Steve Mason, a été très peu sollicité. Il n'a repoussé que 20 tirs.

Daniel Brière disputait son premier match à Philadelphie depuis qu'il a accepté un contrat de deux saisons du Tricolore à titre de joueur autonome, l'été dernier, mais il a été blanchi de la feuille de pointage.

Blessé à une épaule, Rene Bourque n'a pas accompagné ses coéquipiers pour ce bref voyage de deux parties sur la côte Est américaine. Le bleu-blanc-rouge affrontera les Islanders, à Uniondale, samedi soir.

Raffl fait onduler le filet

Les deux équipes, qui ont chacune encaissé des défaites cinglantes à leur dernier match — le Canadien a été rossé 6-0 par les Kings, tandis que les Flyers se faisaient humilier 7-2 par les Blackhawks de Chicago — ont offert un début de match assez monotone. Il a d'ailleurs fallu attendre la quatrième minute de jeu du premier engagement avant qu'un tir soit décoché sur l'un ou l'autre des gardiens.

Les Flyers ont finalement ouvert la marque à 13:57, sur une belle pièce de jeu de Vorachek. Ce dernier a contourné le filet de Price avant de remettre le disque à Raffl, oublié dans l'enclave, qui a décoché un tir des poignets vif qui a battu le gardien du Tricolore du côté du gant. Il s'agissait du deuxième filet de la recrue autrichienne cette saison.

«Nous étions très lents en première (période), a confié le capitaine du CH Brian Gionta. C'est difficile, lorsque tu prends du temps à te mettre en marche, d'essayer de revenir dans le match.»

Les choses sont allées de mal en pis pour le CH en deuxième période.

Il a notamment accordé un neuvième filet consécutif sans riposte. Giroux a profité de la confusion en zone défensive du Tricolore pour doubler l'avance des Flyers à 9:43, après avoir accepté une belle passe tranversale de Vorachek. L'attaquant étoile ontarien a décoché un tir des poignets sous le bloqueur de Price, qui semblait hors d'équilibre, pour son sixième filet de la saison — et de son 97e en carrière dans le circuit Bettman.

Une suspension pour Emelin?

Alexei Emelin a ensuite tenté de réveiller ses coéquipiers.

Le défenseur russe y est allé d'une violente mise en échec aux dépens de l'attaquant Steve Downie, qui tentait de récupérer le disque profondément dans son territoire. La tête de Downie a semblé être le principal point de contact, et l'attaquant des Flyers s'est relevé péniblement. Emelin a écopé d'une pénalité majeure pour coup de coude et il a été expulsé de la rencontre.

Après la rencontre, la ligue a annoncé que le préfet de discipline allait étudier la séquence vidéo de l'incident. Pour sa part, Therrien a refusé de se prononcer sur le geste d'Emelin en prétextant qu'il n'avait pas vu le jeu.

Le Tricolore croyait avoir mis un terme à sa disette offensive en milieu de troisième engagement, lorsque Gionta a plongé pour pousser un disque libre au fond du filet de Mason avec son poing droit. L'arbitre a immédiatement refusé le but, et la reprise vidéo a confirmé sa décision.

Galchenyuk a redonné espoir au Canadien en marquant alors qu'il restait 55,1 secondes à jouer au match, mais ce fut peine perdue. Le match s'est terminé sur une drôle de note, alors que Brendan Gallagher et Gionta en sont venus aux coups avec Mason.