NOUVELLES
12/12/2013 02:01 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

Bangladesh : la justice confirme la condamnation à mort d'un leader islamiste

La Cour suprême du Bangladesh a rejeté jeudi l'appel formé par un dirigeant islamiste contre sa condamnation à mort pour des crimes de guerre commis pendant la guerre d'indépendance, deux jours après avoir décidé de surseoir à son exécution.

Le juge Muzammel Hossain a "rejeté" l'appel formé par Abdul Quader Molla pour obtenir une révision de sa condamnation, ce qui signifie qu'il pourrait être pendu dès jeudi soir.

"Il n'y a aucun obstacle légal à son exécution", a dit le procureur général Mahbubey Alam à l'AFP au sein du tribunal alors que les avocats pro-gouvernementaux applaudissaient la décision.

Mardi, la Cour avait décidé de surseoir à l'exécution de Molla une heure et demie seulement avant l'heure prévue de sa pendaison afin d'étudier son recours pour obtenir la révision de sa condamnation.

Un tribunal avait ordonné dimanche l'exécution de cet homme, dirigeant du parti Jamaat-e-Islami, au cours du conflit armé de 1971 contre le Pakistan (dont le futur Bangladesh faisait partie) et l'avait fait incarcérer dans la principale prison de la capitale Dacca.

Abdul Quader Molla, un ancien journaliste âgé de 65 ans, est accusé de meurtres de masse, en particulier d'avoir provoqué la mort de 350 civils bengalis. Les procureurs l'ont qualifié de "boucher de Mirpur", banlieue de Dacca où ont été commises ces atrocités.

Le Tribunal international des crimes (ICT), baptisé ainsi en dépit de l'absence de toute supervision de son fonctionnement par les institutions internationales et très controversé, l'a condamné à la perpétuité en février.

Des dizaines de milliers de personnes avaient alors protesté contre cette sentence, estimant que la justice avait été trop clémente. Sous la pression, le gouvernement a rétroactivement amendé la loi pour lui permettre de faire appel de la décision et obtenir une condamnation à mort.

La Cour suprême a ordonné en septembre cette condamnation à la peine capitale.

kk-sa/ros

PLUS:hp