NOUVELLES
12/12/2013 10:19 EST | Actualisé 11/02/2014 05:12 EST

Autriche: sociaux-démocrates et conservateurs reconduisent leur coalition

Sociaux-démocrates et conservateurs autrichiens ont annoncé jeudi avoir trouvé un accord pour reconduire un gouvernement de "grande coalition", après dix semaines de négociations très laborieuses qui ont permis à l'extrême droite de gagner en popularité.

"Nous avons un résultat que nous pouvons désormais présenter à notre parti", a déclaré le vice-chancelier, le conservateur Michael Spindelegger (ÖVP), lors d'une conférence de presse commune avec le chancelier social-démocrate (SPÖ) Werner Faymann.

"Nous avons élaboré un programme vaste et très détaillé", a renchéri M. Faymann, précisant qu'il devrait permettre à l'Autriche "rester sur le chemin du succès".

Pour Michael Spindelegger, l'accord doit permettre à la petite république alpine de tourner le dos à la crise d'ici 2018, grâce à un "pacte de croissance". Il a insisté pour le maintien de l'objectif d'un déficit structurel nul en 2016, pour lequel l'Autriche doit trouver 18 milliards d'euros sur les cinq prochaines années.

Les détails du programme de gouvernement seront présentés vendredi lors d'une conférence de presse, mais selon l'agence de presse autrichienne APA, qui s'est procurée une copie du texte actuellement scruté par les deux partis, ce nouveau gouvernement de grande coalition prévoit un allongement de l'âge de départ effectif à la retraite de 58,4 ans actuellement à 60,1 ans en 2018.

Un système de bonus-malus devrait voir le jour, pour les entreprises qui n'emploieraient pas suffisamment de salariés âgés.

La holding gérant les participations de l'État autrichien dans des entreprises, ÖIAG, devrait être réformée pour permettre la vente de participations jusqu'à la minorité de blocage de 25% plus une voix.

Werner Faymann restera à la tête de ce gouvernement, et Michael Spindelegger conservera très probablement le poste de vice-chancelier.

La ministre des Finances, la conservatrice Maria Fekter a annoncé indirectement son départ, en lâchant aux journalistes jeudi soir avant la réunion du groupe parlementaire de l'ÖVP: "Vous n'allez pas me manquer".

Un chef de la diplomatie de 27 ans?

Michael Spindelegger devrait ainsi hériter du porte-feuille des Finances, selon la presse, laissant la diplomatie autrichienne qu'il dirigeait depuis 2011, à un jeune de 27 ans, Sebastian Kurz, qui deviendrait ainsi le plus jeune ministre de la Seconde république d'Autriche.

Les deux grands partis autrichiens, ensemble au pouvoir depuis 2007, sont arrivés en tête aux élections législatives le 29 septembre dernier, le SPÖ premier avec 26,82% des suffrages et l'ÖVP deuxième avec 23,99%.

Ces scores, les plus faibles réalisés historiquement par les deux partis, leur ont tout de même permis d'obtenir une courte majorité, lors d'un scrutin marqué par la progression du parti d'extrême droite FPÖ. Ce dernier a recueilli 20,51% des voix et s'impose comme la troisième force politique du pays, quasiment à jeu égal avec les deux grands partis traditionnels.

Malgré une popularité en baisse et les appels des autres partis représentés au Parlement - le FPÖ, les Verts, les libéraux des NEOS et le parti du milliardaire Frank Stronach - à changer la donne, SPÖ et ÖVP ont préféré reconduire leur "grande coalition", la forme de gouvernement dominante en Autriche depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Les négociations ont été tendues, les conservateurs ont même agité la menace d'un échec. Cela a conduit les cadres des deux partis, dont le chef de l'Etat Heinz Fischer (SPÖ), à intervenir pour rappeler que l'objectif était de présenter un nouveau gouvernement avant Noël.

Cette valse-hésitation a profité au FPÖ et à son dirigeant, le bouillant Heinz-Christian Strache, qui dénonce l'inertie de l'équipe gouvernementale en place et pointe désormais en tête dans les intentions de vote. Selon un récent sondage diffusé par la chaîne de télévision privée ATV, basé sur un échantillon représentatif de 500 personnes, le FPÖ récolte 26%, le SPÖ 23% et l'ÖVP seulement 20%.

sgl-tba/gg

PLUS:hp