NOUVELLES

Un but tardif permet à Dortmund de progresser en Ligue des Champions

11/12/2013 09:39 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

ISTANBUL - Dans une finale dramatique dans un des groupes les plus serrés de l'histoire de la Ligue des champions, le Borussia Dortmund a eu besoin d'un but à la 87e minute à Marseille, mercredi, pour progresser aux dépens de Naples, qui a battu Arsenal.

Kevin Grosskreutz a marqué le but crucial pour un gain de 2-1 et Dortmund a remporté le groupe devant Arsenal, qui a été vaincu par Naples. Les trois clubs ont fini avec 12 points, mais le bris d'impasse a signifié la sortie pour le clan italien.

«Quelle sensation! Nous étions presque éliminés, a dit Grosskreutz, un natif de Dortmund. C'est fabuleux, et nous le méritons.»

L'AC Milan a avancé suite à un match nul de 0-0 chez eux devant Ajax, après que le capitaine milanais, Riccardo Montolivo, ait été expulsé à la 22e minute.

Juventus a vu sa route se terminer en après-midi, Galatasaray marquant tardivement pour un triomphe de 1-0, dans des conditions de terrain misérables à Istanbul. Mardi soir les 59 dernières minutes du match avaient été reportées au lendemain, à cause de la neige.

Barcelone a eu raison de Celtic 6-1, grâce notamment à un tour du chapeau de Neymar, et les champions espagnols ont remporté le groupe H devant Milan.

Dans le groupe E, Schalke a défait Bâle 2-0 pour se classer deuxième derrière Chelsea, qui a battu Steaua Bucharest 1-0.

Pour la première fois, il y aura quatre équipes allemandes en ronde des 16. L'Angleterre aura aussi quatre clubs, tandis que l'Italie n'a que Milan.

Le Zénith St. Petersburg a progressé avec la fiche la plus modeste, six points, après une défaite de 4-1 à Vienne. Porto n'a pas su en tirer profit, ratant notament un penalty dans un revers de 2-0 contre l'Atletico Madrid, les gagnants du groupe G.

Lors du tirage au sort de lundi, les équipes classées ne peuvent pas affronter un club du même pays, ni un club contre qui elles ont déjà joué dans le groupe.

PLUS:pc