NOUVELLES

Prix des maisons: hausse au Canada, baisse au Québec

11/12/2013 06:23 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST
Image Source via Getty Images

LAVAL, Qc - Les consommateurs canadiens ont maintenu cette année leur volonté de devenir propriétaires, au point où la hausse des ventes de propriétés résidentielles et de leur prix moyen a atteint des niveaux inégalés depuis cinq ans.

Un rapport publié mercredi par le groupe Re/Max attribue cet enthousiasme à l'amélioration des résultats économiques, tant au Canada qu'ailleurs dans le monde, à des taux d'intérêt très bas et à la confiance accrue des consommateurs.

Les auteurs de la recherche s'attendent à ce que ces facteurs alimentent de nouveau la croissance en 2014. À leur avis, les ventes et la valeur des maisons continueront d'augmenter.

Dans son rapport intitulé «Perspectives du marché de l'habitation de 2014» Re/Max a examiné les tendances et le cours des événements dans 25 grands marchés du pays.

Ainsi, le nombre d'habitations vendues devrait égaler ou dépasser en 2013 les niveaux de l'an dernier dans 15 de ces marchés.

Au Québec, on s'attend cependant à un essoufflement par rapport aux dernières années, des baisses des ventes respectives de 9 et 12 pour cent étant prévues pour le Grand Montréal et Québec.

Le Québec a ressenti les effets d'une réglementation plus stricte en matière d'octroi de prêts et a vu la confiance des consommateurs diminuer en raison de problèmes de main-d'oeuvre et d'un ralentissement de la croissance économique en 2013.

En ce qui a trait aux prix, 23 des 25 marchés devraient enregistrer des augmentations d'ici la fin de 2013 mais à Montréal et à Québec, elles seront modestes, de 2 et de 4 pour cent du prix moyen des maisons.

Les prévisions pour 2014 montrent une tendance à la hausse au Canada et on s'attend à des augmentations de valeur dans 23 marchés, avec la région de Toronto en tête, à 6 pour cent.

À Montréal, le prix moyen devrait se stabiliser, alors que l'on prévoit une légère baisse de 1 pour cent à Québec.