NOUVELLES

Le public et les dignitaires canadiens rendent hommage à Nelson Mandela

11/12/2013 05:27 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

PRETORIA, Afrique du Sud - Pendant quelques heures, mercredi, le soleil a éclairé les milliers de personnes qui sont allées rendre un dernier hommage à Nelson Mandela, dont le premier ministre Stephen Harper et une délégation de dignitaires canadiens.

M. Harper et son groupe, qui inclut son épouse et trois anciens premiers ministres, se sont inclinés devant le cercueil de Nelson Mandela, exposé à l'Union Buildings de Pretoria, en Afrique du Sud.

«C'est un moment de profonde tristesse pour nous, et, je le sais, pour plusieurs personnes», a dit M. Harper par la suite, alors qu'il se joignait à la majeure partie de la délégation du pays à la résidence du haut commissaire canadien.

«Avec le décès de Nelson Mandela, la liberté a perdu un champion.»

Le cercueil demeurera trois jours dans un amphithéâtre portant le nom du héros de la lutte anti-apartheid, décédé jeudi dernier à l'âge de 95 ans.

Des funérailles d'État pour l'ancien président, premières funérailles d'État à avoir lieu dans l'Afrique du Sud moderne, se tiendront dimanche.

Dans la confusion entourant les différents événements tenus depuis le décès de M. Mandela, aucun membre des médias étrangers n'a pu être admis dans l'amphithéâtre.

L'humeur était plutôt sombre, à Pretoria, alors que le pays vit le deuil de celui qui était affectueusement surnommé Madiba.

Malgré tout, dans les rues, la population a continué de célébrer l'héritage du leader sud-africain, mercredi, chantant, dansant et criant comme elle l'avait fait la veille au cours d'une cérémonie commémorative à Johannesbourg.

Après avoir salué M. Mandela pour une dernière fois, M. Harper a annoncé la création d'un fonds d'éducation universitaire à son nom.

Le premier ministre a fait une blague en remerciant les anciens premiers ministres Brian Mulroney, Jean Chrétien et Kim Campbell de s'être joints à la délégation, qui incluait également Joe Clark, qui a cependant quitté après la cérémonie de mardi.

«Chrétien, Campbell, Mulroney et Harper sont en avion et il n'y a que trois parachutes», a blagué M. Harper.

«Je n'essaierai pas de raconter le reste de l'histoire», a-t-il ajouté.

PLUS:pc