NOUVELLES
11/12/2013 11:13 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

LE MONDE EN BREF DU 12 DÉCEMBRE 2013

Voici le Monde en bref du jeudi 12 décembre 2013 à 04H00 GMT:

PRETORIA - "Je voulais venir en personne le voir dormir dans ce cercueil...", dit Rebecca Maleka, une septuagénaire. Après six jours d'hommages plus ou moins convenus, Nelson Mandela a été rendu mercredi à son peuple, qui a défilé, saisi d'émotion, devant sa dépouille exposée au siège de la présidence à Pretoria.

Pour la première fois depuis le décès jeudi du père de la démocratie sud-africaine, des milliers d'anonymes ont pu venir le voir. Les traits reposés, figé pour l'éternité, il gisait en un cercueil au couvercle de verre.

KIEV - L'opposition ukrainienne entame jeudi sa troisième semaine de manifestations contre le président Ianoukovitch, au moment même où Washington réfléchit à d'éventuelles sanctions et met en garde Kiev contre tout envoi de l'armée contre les manifestants.

Viktor Ianoukovitch a promis mercredi de ne pas recourir à la force contre les manifestants pacifiques et a appelé l'opposition au dialogue après des affrontements avec la police qui ont fait des dizaines de blessés.

WASHINGTON - Les Etats-Unis réfléchissent à l'éventualité d'imposer des sanctions contre l'Ukraine, à la lumière de la répression contre l'opposition dans ce pays, a indiqué mercredi le département d'Etat.

BANGUI - La tension est subitement retombée mercredi à Bangui après des journées explosives marquées par des pillages, des lynchages et des appels à la haine entre chrétiens et musulmans, et l'armée française a poursuivi méthodiquement le périlleux désarmement des groupes armés.

Depuis Paris, le président français François Hollande s'est engagé à mener à bien l'intervention armée en Centrafrique, jugeant que "ne pas intervenir, c'était rester les bras ballants à compter les morts", à son retour d'une brève visite à Bangui. Il a estimé que le déploiement de 1.600 soldats français était "essentiel face aux exactions, aux massacres".

BANGKOK - L'ex-Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva, aujourd'hui chef du principal parti d'opposition, a été inculpé de meurtre jeudi, pour la répression de manifestations en 2010.

Mercredi, la Première ministre thaïlandaise s'est dite confiante dans le fait que l'armée ne chercherait pas à la renverser pour mettre fin à la crise politique malgré l'habitude des militaires de régler les conflits par la force.

GOMA (RD Congo) - L'armée congolaise, soutenue par les Casques bleus, a lancé "depuis quelques jours" une offensive destinée à soumettre les rebelles hutu rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) dans l'Est de la République démocratique du Congo, a déclaré mercredi à l'AFP le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende.

KOWEIT - Les monarchies arabes du Golfe ont affiché mercredi, à la fin de leur sommet à Koweït, une ligne dure sur la Syrie en réclamant le retrait de "toutes les forces étrangères" dans une allusion aux combattants du mouvement chiite libanais Hezbollah et aux conseillers de l'Iran qui soutiennent le régime de Bachar Al-Assad.

DAMAS - La Syrie a fustigé mercredi les ingérences des pays du Golfe qui ont affirmé lors d'un sommet à Koweït leur soutien à la rébellion contre le régime de Damas, les accusant de soutenir un "terrorisme organisé.

TEHERAN - Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a appelé mercredi à Téhéran "tous les pays responsables" à agir pour que la conférence internationale de paix sur la Syrie prévue en janvier à Genève "aboutisse à un résultat".

WASHINGTON/LONDRES - Washington et Londres ont annoncé mercredi la suspension de leur aide non létale à la rébellion syrienne, après que des combattants islamistes se sont emparés de dépôts d'armes de l'opposition armée et d'un passage clé à la frontière turque.

ROME - Le Premier ministre Enrico Letta a remporté mercredi deux votes de confiance au parlement, en s'engageant à "un nouveau départ" pour son gouvernement qui fera tout pour que l'Italie "ne replonge pas dans la crise" et pour contrecarrer les populismes.

VIENNE - L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et l'Iran veulent se mettre d'accord en janvier sur de nouvelles "mesures pratiques" visant à augmenter la transparence sur la nature du programme nucléaire iranien, a indiqué mercredi l'agence onusienne.

BRUXELLES - L'Europe devrait "radicalement modifier" son système d'aide financière à Gaza, où elle paye des fonctionnaires palestiniens qui "ne travaillent pas", a estimé mercredi la Cour des comptes de l'UE. L'UE, qui est le principal bailleur de fonds de l'Autorité palestinienne, a, depuis 2007, versé environ 2,9 milliards d'euros pour des projets dans les territoires occupés, ce qui représente près de 20% de toute l'aide européenne destinée à la "politique de voisinage.

Mise en cause, la Commission européenne a contre-attaqué, mettant l'accent sur la situation "très difficile" sur le terrain.

VIENNE - L'Uruguay contrevient aux règles internationales en vigueur avec sa loi autorisant la production et la vente de cannabis, a dénoncé mercredi l'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), dépendant des Nations unies.

WASHINGTON - L'ancien consultant en informatique Edward Snowden espère que les révélations sur l'ampleur des programmes de surveillance de la NSA dont il est à l'origine aboutiront à plus de transparence de la part des Etats, dans un entretien au magazine Time.

Classé en deuxième position dans le classement des "personnes de l'année" derrière le pape François, Snowden, aujourd'hui réfugié en Russie, a accordé un entretien par courriel au magazine.

SYDNEY - La Haute cour australienne a annulé jeudi des mariages homosexuels célébrés dans la capitale du pays, Canberra, soulignant que c'était au Parlement d'autoriser de telles unions, actuellement interdites au niveau fédéral.

mf/

PLUS:hp