NOUVELLES

La Birmanie libère 41 prisonniers politiques et trois enfants-soldats

11/12/2013 12:57 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

RANGOON, Myanmar - Le président birman a annoncé mercredi la libération d'une quarantaine de prisonniers politiques.

Le directeur du bureau du président, le major Zaw Htay, a indiqué sur Facebook que 44 prisonniers ont été libérés. Les noms de 41 d'entre eux avaient été soumis par le Comité d'examen sur les prisonniers politiques, tandis que les trois autres sont des enfants-soldats.

Le militaire n'a pas expliqué pourquoi les enfants-soldats avaient été arrêtés. Certains groupes rebelles ont recours aux enfants-soldats, tout comme le gouvernement.

La majorité des prisonniers politiques libérés avaient été arrêtés en vertu d'une loi qui prévoit une peine d'un an de prison pour ceux qui participent à une assemblée non autorisée.

Un membre du comité, Bo Kyi, a indiqué qu'une cinquantaine de prisonniers politiques sont toujours détenus, tandis que 200 autres personnes font l'objet d'accusations politiques qui pourraient les envoyer en prison. Plus d'un millier de prisonniers politiques avaient précédemment été libérés par le gouvernement réformiste du président Thein Sein.

La détention de prisonniers politiques représente un irritant entre la Birmanie, les États-Unis et d'autres puissances occidentales.

La Birmanie est l'hôte des Jeux d'Asie du Sud-Est entre le 1er et le 22 décembre. Le pays profite de l'occasion pour mettre en lumière sa transformation des dernières années.

PLUS:pc