NOUVELLES

CHUM : Christian Paire remboursera 70 000 $

11/12/2013 08:24 EST | Actualisé 10/02/2014 05:12 EST

L'ex-directeur général du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), Christian Paire, remboursera les 70 000 $ qui lui ont été versés en trop depuis sa nomination, a annoncé mercredi le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Réjean Hébert.

Mardi soir, en séance spéciale, le C. A. du CHUM a approuvé une entente conclue avec Christian Paire, qui quittera son poste le 17 décembre prochain.

Le communiqué, qui fait état de cette entente à l'amiable, ne précise toutefois pas les modalités financières entourant le départ de M. Paire.

En entrevue à l'émission C'est pas trop tôt!, le ministre Hébert n'a pas voulu donner le détail de l'entente « confidentielle », mais a souligné qu'elle respectait la règle des deux mois de salaire qui doivent être versés pour chaque année de service, soit huit mois pour M. Paire ou 140 000 $. C'est de ce montant que seront soustraits les 70 000 $ pour remboursement.

Pour écouter l'entrevue avec le ministre Hébert sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Québec nomme un accompagnateur

Le ministre Hébert acquiesce par ailleurs aux demandes du conseil d'administration du CHUM en nommant un nouvel accompagnateur ministériel et en désignant un directeur général par intérim provenant de l'extérieur de l'institution.

C'est le sous-ministre Michel Fontaine qui occupera la fonction de directeur général par intérim. M. Fontaine a notamment occupé le poste de PDG de l'Agence de la Capitale-Nationale de 2004 à 2011. Un concours sera ensuite ouvert afin de désigner un nouveau directeur général.

L'accompagnateur nommé par le ministre est le médecin spécialiste Michel Baron.

« Les établissements du réseau de la santé ont le devoir de prendre des décisions dans l'intérêt du public, qui souhaite que l'argent des contribuables soit investi dans les soins et services de façon responsable et rigoureuse, dans le respect des lois et des règles en vigueur. Nous croyons que la décision d'aujourd'hui pourra remettre l'établissement sur la voie de la bonne gouvernance », a affirmé le ministre Hébert dans un communiqué.

Christian Paire, tout comme l'ancien grand patron de Tourisme Montréal, Charles Lapointe, a été montré du doigt par le vérificateur général du Québec, Michel Samson, pour de nombreuses irrégularités dans son salaire et ses dépenses, de même que pour sa gestion déficiente du CHUM. Il a été relevé de ses fonctions la semaine dernière.

Selon le rapport du vérificateur général, la direction du CHUM lui a versé 70 000 $ de plus que le salaire maximal fixé par le président du Conseil du Trésor depuis 2010. M. Paire a également reçu des primes au rendement au cours de cette période, une pratique pourtant interdite, en plus d'une rémunération annuelle de 80 000 $ de l'Université de Montréal sur une période de deux ans.

PLUS:rc