NOUVELLES

Uruguay: le Sénat devrait adopter un projet de loi pour réglementer la marijuana

10/12/2013 06:01 EST | Actualisé 09/02/2014 05:12 EST

MONTEVIDEO, Uruguay - Les sénateurs de l'Uruguay terminaient mardi leur dernier débat avant la tenue du vote sur un audacieux projet de loi qui créerait le tout premier système national de vente de marijuana au monde.

L'État uruguayen régulerait ainsi tout le processus de production, de vente et de consommation de la drogue, illégale dans la vaste majorité des pays.

L'approbation en fin de soirée mardi était pratiquement assurée grâce à la majorité de la coalition au pouvoir et du soutien du président, José Mujica. Il estime que la lutte mondiale contre la guerre est un échec et que l'implantion de règlements gouvernementaux est plus susceptible de contrôler les dépendances et contrer le marché illégal que le recours à des armes.

Une fois la mesure approuvée, le gouvernement de l'Uruguay disposerait de 120 jours pour rédiger une première ébauche de directives prévoyant le contrôle de l'État sur l'ensemble du marché de la marijuana.

Toute personne impliquée dans le processus aurait l'obligation de s'enregistrer et se procurer un permis et le gouvernement garderait un registre pour faire respecter, lorsque nécessaire, les limites prévues. La consommation mensuelle pour une personne adulte se limite par exemple à 40 grammes et ce, peu importe la raison de l'achat de la drogue.

La chambre basse du Congrès a approuvé le projet de loi à la fin du mois de juillet et les sénateurs ont rejeté toutes les propositions d'amendements avant le débat de mardi, ce qui signifie que l'approbation du Sénat renverrait le texte au président Mujica, âgé de 78 ans, pour qu'il le signe.

PLUS:pc