NOUVELLES

Tennis: les Canadiennes se préparent pour la Fed Cup à Boca Raton

10/12/2013 01:45 EST | Actualisé 09/02/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Les joueuses de tennis canadiennes sont déjà affairées à préparer leur affrontement contre la Serbie en Fed Cup, qui aura lieu les 8 et 9 février prochain, à Montréal.

Sous la gouverne de l'entraîneur Sylvain Bruneau, huit des neuf meilleurs raquettes au pays — Eugenie Bouchard, Sharon Fichman, Stéphanie Dubois, Gabriela Dabrowski, Aleksandra Wozniak, Heidi El Tabakh, Carol Zhao et Françoise Abanda — participent à un camp d'entraînement à Boca Raton, en Floride.

Du lot, les Québécoises Wozniak et Abanda en profiteront pour s'assurer qu'elles sont remises à 100 pour cent des blessures qui les ont affligées l'an dernier.

Abanda, qui n'est âgée que de 16 ans, a été absente des courts pendant presqu'une année complète en raison d'une blessure à l'épaule, tandis que Wozniak tente de mettre derrière une année difficile au cours de laquelle elle a dû s'absenter plus souvent qu'à son tour, elle aussi en raison d'une blessure à l'épaule.

Mais les deux joueuses se disent en pleine possession de leurs moyens et abordent ce camp — d'entraînement, pas de sélection, précise Bruneau — la tête tranquille.

«L'objectif, c'est vraiment d'être avec les filles, d'avoir une bonne préparation et de créer un bon esprit d'équipe, mais également d'avoir une bonne préparation pour l'année, a indiqué Wozniak au cours d'une téléconférence. Autant pour la saison qui s'en vient pour la Fed Cup. J'ai raté les deux dernières à cause de mon épaule, donc pour moi, c'est très important d'être avec les filles cette semaine et de jouer des matchs dehors.

«Je suis remise à 100 pour cent, alors je vais jouer beaucoup de matchs ici afin de commencer la nouvelle saison sur la même ligne de départ que toutes les autres joueuses.»

Bruneau ne veut pas confirmer la place de qui que ce soit au sein de la formation — pas même de Bouchard, meilleure Canadienne et 32e raquette mondiale. Il prévient d'ailleurs que ce ne seront pas nécessairement les quatre meilleures Canadiennes au classement mondial 10 jours avant l'événement qui seront sélectionnées.

«Ça dépend des conditions de jeu: est-ce qu'on joue sur terre battue, sur surface rapide? Le double sera considéré, la santé des joueuses... Ça ne veut pas dire que les quatre meilleures au classement seront sur l'équipe.»

Le capitaine de l'équipe canadienne a par contre eu de bons mots pour Abanda, qui en serait à sa première participation au prestigieux tournoi.

«Elle a un potentiel énorme, a-t-il dit de la 507e joueuse mondiale. Elle a joué très peu de tournois cette année (huit en comptant ceux du circuit ITF) et il faut prendre en considération qu'elle a pratiquement perdu un an en raison de ses problèmes à l'épaule, qui sont maintenant bien réglés. Françoise Abanda est très, très à surveiller.»

Afin de pallier à ce manque à gagner sur les courts, Tennis Canada et Abanda ont choisi de disputer plus de tournois sur le circuit professionnel en début de saison.

«On va concentrer davantage mes tournois vers la WTA et les professionnels ITF dans le but d'augmenter mon classement chez les pros. Je vais aussi jouer les Grands Chelems junior. Un de mes objectifs pour 2014 est de remporter l'un de ces tournois. J'aimerais aussi atteindre le top-350, ce qui me permettrait d'entrer dans les tournois du Grand Chelem junior.»

Elle ne sera toutefois pas des Internationaux d'Australie junior.

«Je n'irai pas en Australie, car je jouerai des tournois (ITF dotés de bourses de) 25 000 $ et 50 000 $ US en janvier, qui sont tous en Floride. On a estimé qu'il valait mieux pour moi de jouer des tournois professionnels à cette période de l'année que de me rendre en Australie pour y disputer deux tournois junior.»

Cette stratégie sera réévaluée après deux mois, selon ses résultats. Elle doit également espacer ses présences sur le circuit professionnel, puisqu'elle est limitée à 14 tournois professionnels en 2014 en raison de son âge. Elle vient d'ailleurs d'en disputer deux au Mexique.

Quant à Wozniak, elle a opté pour une protection de classement (41e) à la suite de sa blessure. Après avoir utilisé une exemption pour les Internationaux des États-Unis, elle devra passer par les qualifications à Melbourne. Elle dispose toujours de deux exemptions, qu'elle utilisera avant le tournoi d'Indian Wells, au mois de mars.

PLUS:pc