NOUVELLES

États-Unis: un accord budgétaire modeste a été conclu à Washington

10/12/2013 09:23 EST | Actualisé 09/02/2014 05:12 EST

WASHINGTON - Des élus du Congrès américain ont conclu un modeste accord sur le budget, mardi, qui retranchera 63 milliards $ US aux compressions budgétaires automatiques de programmes fédéraux — dont l'administration des parcs et du Pentagone —, en plus d'éliminer la menace d'une autre paralysie partielle du gouvernement des États-Unis au début de l'année prochaine.

Ces ajouts seront rendus possibles grâce à une série de réductions de dépenses et de hausses de tarifs ailleurs dans le budget totalisant quelque 85 milliards $ US sur dix ans, soit un montant suffisant pour une compression — somme toute symbolique — de plus de 20 milliards $ US sur la dette nationale des États-Unis, qui se chiffre désormais 17 000 milliards $ US.

Les fonctionnaires et employés militaires de l'administration fédérale seront les plus affectés par ces coûts, de même que les voyageurs aériens et les professionnels de la santé dont les patients profitent de l'assurance-maladie Medicare.

Les démocrates ont toutefois échoué à y inclure le prolongement des prestations pour les travailleurs sans emploi au-delà de 26 semaines. Le programme prendra fin le 28 décembre, date à laquelle 1,3 million de prestataires ne pourront plus toucher ces aides financières.

L'entente négociée par le républicain Paul Ryan et la démocrate Patty Murray devrait recevoir l'appui des deux chambres du Congrès au cours des prochains jours et ce, en dépit d'un mécontentement du côté démocrate — lié à cette absence de prolongation —, et de l'opposition manifeste de groupes de la mouvance Tea Party, qui ont déjà commencé à faire pression auprès d'élus républicains pour qu'ils rejettent l'accord.

Cet accord sur le budget n'est qu'un élément parmi la longue liste de dossiers à régler au Congrès d'ici la fin de l'année, qui a notamment été marquée par la paralysie partielle du gouvernement, un tout premier défaut de paiement de l'administration fédérale et une impasse sur le contrôle des armes à feu, entre autres.

La Maison-Blanche a rapidement publié un communiqué mardi dans lequel le président Barack Obama félicite les représentants et qualifie l'accord de premier pas dans la bonne direction.

En octobre, le gouvernement américain avait été partiellement paralysé pendant seize jours en raison d'une bataille au Congrès sur le budget. La loi qui avait mis fin cette impasse arrivera à échéance le 15 janvier.

PLUS:pc