NOUVELLES

Pas d'expansion dans les plans de la LNH, mais Bettman reste à l'écoute

10/12/2013 07:28 EST | Actualisé 09/02/2014 05:12 EST

PEBBLE BEACH, États-Unis - Gary Bettman a toujours été prudent afin de ne pas augmenter les attentes des partisans dans les villes qui désirent obtenir une formation de la LNH.

Le commissaire a de nouveau été prudent mardi, quand il a réitéré qu'il n'y avait pas de plan d'expansion dans la LNH. Ça n'arrivera pas pour la saison 2014-15 et probablement pas non plus en 2015-16, mais ça n'empêche pas le téléphone de sonner.

«Plusieurs personnes nous contactent afin d'exprimer leur intérêt, mais aucune décision n'a été prise à part celle d'écouter», a dit Bettman après la rencontre du bureau des gouverneurs. «Nous n'avons pas amorcé de processus formel d'expansion, mais quand quelqu'un veut nous parler, nous écoutons.»

Si la LNH écoute et décide d'aller de l'avant dans un avenir rapproché, Québec, Seattle et Toronto sont parmi les villes favorites pour obtenir une équipe. Cependant, Bettman a insisté pour dire qu'il n'avait pas de classement des villes potentielles et qu'aucune décision n'avait été prise afin d'augmenter le nombre d'équipes dans le circuit.

Tout ça, même si les associations ne sont pas équilibrées présentement — 16 équipes dans l'Est et 14 dans l'Ouest — ce qui est un facteur un peu agaçant selon le commissaire adjoint Bill Daly. Si la LNH était composée de 32 équipes, elle pourrait compter sur quatre sections de huit équipes et il n'y aurait plus d'avantages dans la course aux séries.

Il serait donc naturel d'effectuer une expansion, ce qui permettrait aussi à la LNH de remplir ses coffres en imposant un coût aux propriétaires des nouvelles équipes. Cependant, Bettman a mentionné que certaines choses devaient être évaluées avant de choisir une ville.

«Quand quelqu'un exprime son intérêt, vous regardez principalement trois facteurs, a-t-il expliqué. Vous devez comprendre le marché et s'il peut supporter une équipe de la LNH. Serait-il un bon ajout à la ligue? Deuxièmement, vous devez avoir un aréna et troisième, et peut-être le plus important, ça dépend des propriétaires.»

La ville de Markham, en Ontario, a récemment rejeté un projet de construction d'un nouvel amphithéâtre puisque la LNH a clairement indiqué qu'on ne devrait pas construire d'aréna dans l'espoir d'obtenir une équipe. Du côté de Québec, un amphithéâtre est en construction et Seattle pourrait aussi amorcer des travaux afin d'attirer une équipe de la NBA.

«J'ai déjà clairement indiqué qu'il y avait un intérêt pour une équipe de hockey dans le nord-ouest des États-Unis», a dit Daly en parlant de la possibilité d'une expansion à Seattle.

Pour l'instant, ce n'est que de la spéculation. Mais le simple fait d'attirer l'intérêt n'est pas une mauvaise chose.

«En bout de ligne, il y a de l'intérêt à plusieurs endroits et c'est très gratifiant, a déclaré Bettman. Ça démontre que l'entreprise et le sport est en santé puisque beaucoup de personnes veulent en faire partie et investir dans le hockey.»

PLUS:pc