NOUVELLES

Idle No More, un an plus tard

10/12/2013 02:07 EST | Actualisé 08/02/2014 05:12 EST

Un an après la création du mouvement autochtone Idle No More, les représentants des Premières Nations font le point sur leurs revendications.

Les chefs de l'Assemblée des Premières Nations sont réunis en assemblée extraordinaire à Gatineau, près d'Ottawa, pour trois jours.

Ils discuteront notamment des traités et de l'avant-projet de loi du gouvernement fédéral sur l'éducation autochtone.

Le chef national Shawn Atleo, qui fait partie de la délégation canadienne en Afrique du Sud, avait enregistré son discours avant son départ.

Il a établi un lien entre la Loi sur les Indiens et le régime d'apartheid en Afrique du Sud, indiquant que les Premières Nations pourraient s'inspirer de Nelson Mandela dans leur combat et pour une éventuelle réconciliation avec le gouvernement canadien.

Pour le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, la présence du Canada en Afrique du Sud est d'ailleurs « ironique », puisque « la Loi sur les Indiens est encore très bien ancrée ».

Les chefs autochtones sont très méfiants face au projet de loi sur l'éducation autochtone du gouvernement de Stephen Harper.

« On demande au ministre [des Affaires autochtones] de reculer, de s'engager avec nous dans un processus qui va nous permettre une implication totale. Le projet de loi est vraiment un retour en arrière, un retour au contrôle total du ministre », a affirmé Gilbert Whiteduck, chef de la communauté algonquine Kitigan Zibi, située en Outaouais.

Le ministre des Affaires autochtones, Bernard Valcourt, a pour sa part indiqué qu'une augmentation du financement ne réformera seul le système d'éducation.

Sur l'heure du midi, une cinquantaine de membres des Premières Nations ont pour leur part manifesté sur la colline du Parlement afin de dénoncer l'approche unilatérale du gouvernement fédéral en matière d'éducation.

Les députés du NPD Charlie Angus et Romeo Saganash ainsi que la libérale Carolyn Bennet y ont participé.

PLUS:rc