NOUVELLES

Des chercheurs torontois découvrent un nouveau gaz à effet de serre

10/12/2013 01:35 EST | Actualisé 09/02/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Des chercheurs de l'Université de Toronto ont identifié dans l'atmosphère un nouveau produit chimique qui serait un gaz à effet de serre persistant.

Ce produit, le perfluorotributylamine (PFTBA), aurait l'effet radiatif le plus puissant jamais mesuré chez une substance chimique et pourrait avoir un impact inimaginable sur le climat.

Le PFTBA est utilisé depuis le milieu du 20e siècle dans la fabrication d'équipements électriques et électroniques. Il s'agit d'un gaz artificiel qui persisterait pendant des centaines d'années dans la basse atmosphère avant de finalement être détruit dans la haute atmosphère. On ne connaît aucun procédé permettant de le retirer de l'environnement ou de le détruire.

Le PFTBA appartient à la même famille de gaz à effet de serre que le dioxyde de carbone (CO2), mais il semble infiniment plus puissant. Les chercheurs affirment que, sur une période de 100 ans, une seule molécule de PFTBA a le même impact climatique que 7100 molécules de CO2.

L'étude est publiée dans la revue scientifique Geophysical Research Letters.

PLUS:pc