NOUVELLES

Alice Munro a regardé avec fierté sa fille accepter son prix Nobel

10/12/2013 11:45 EST | Actualisé 09/02/2014 05:12 EST

VICTORIA - Alice Munro a fièrement regardé sa fille Jenny accepter le prix Nobel de la littérature en son nom, mardi, à Stockholm, revisitant du même coup sa carrière d'écrivaine, qui s'est amorcée alors qu'elle n'était qu'une jeune fille, grandissant dans la campagne ontarienne avec des objectifs «déraisonnables».

«Je m'attendais à devenir célèbre un jour», a déclaré l'écrivaine à La Presse Canadienne, au cours d'une entrevue accordée depuis le domicile de sa fille, Sheila.

«C'est parce que je vivais dans une toute petite ville où personne n'aimait les mêmes choses que moi, comme l'écriture. J'ai donc pensé, tout naturellement, que j'allais un jour écrire des livres, et c'est arrivé.»

Alice Munro venait tout juste, quelques heures auparavant, de regarder la cérémonie de remise des prix Nobel, retransmise en direct sur Internet. Jenny Munro s'était rendue dans la capitale suédoise parce que la santé de sa mère ne lui permettait pas de se déplacer elle-même.

«J'ai été très fière de Jenny, a indiqué Munro. Je suis ravie. Je crois que c'est merveilleux. C'est quelque chose que l'on ne pouvait même pas imaginer, donc je suis encore un peu hébétée, mais c'est vraiment très plaisant.»

Vêtue d'une robe bleue sans manches, ses cheveux blonds relevés, Jenny Munro a été accueillie sous un tonnerre d'applaudissements et avec une ovation debout lors de la cérémonie.

Elle a reçu, des mains du roi Carl XVI Gustaf de Suède, une médaille, un diplôme et un document confirmant le montant de la bourse de 1,2 million $ CAN associée au prix.

L'écrivaine de 82 ans a déclaré qu'elle ne s'attendait pas à voir une cérémonie aussi extravagante. «Je crois que n'importe quel Canadien serait surpris de toutes ces splendeurs, a-t-elle lancé en riant. Mais je crois que ça fonctionnait bien.»

Lorsqu'on lui a demandé si elle regrettait de n'avoir pu se rendre à Stockholm, elle a répondu en riant : «Oh non, non, non, non.»

«Je crois que ça semble amusant, mais il semble qu'une bonne dose d'énergie ait été nécessaire, a-t-elle ajouté. Je suis plutôt contente que ma fille l'ait fait pour moi et je crois qu'elle était superbe.»

PLUS:pc