POLITIQUE

La délégation canadienne en Afrique du Sud pour rendre hommage à Mandela (VIDÉO)

09/12/2013 07:18 EST | Actualisé 08/02/2014 05:12 EST

Comme des dizaines de chefs d'États et de gouvernement, le premier ministre canadien Stephen Harper est arrivé en Afrique du Sud pour rendre hommage à Nelson Mandela, décédé jeudi à l'âge de 95 ans.

M. Harper sera présent mardi à la cérémonie publique au stade de Soccer City à Soweto, dans la banlieue de Johannesburg. C'est à cet endroit que Mandela a fait sa dernière apparition en public, avant la finale de la Coupe du monde de soccer en 2010. En plus des dignitaires, quelque 90 000 personnes y sont attendues.

La cérémonie sera retransmise en direct dans trois autres stades de Johannesburg et sur 150 écrans géants dans l'ensemble du pays.

La délégation canadienne compte aussi les anciens premiers ministres Brian Mulroney, Kim Campbell, Jean Chrétien et Joe Clark, ainsi que l'ex-gouverneure générale Michaëlle Jean et le chef de l'opposition officielle Thomas Mulcair.

Cette réunion de dirigeants sera l'une des plus importantes jamais organisées. Des milliers de policiers et militaires assureront la sécurité de l'événement.

Dans l'avion, Stephen Harper a souligné le rôle du Canada dans la lutte contre l'apartheid, dès l'époque du premier ministre progressiste-conservateur John Diefenbaker (1959-1963), menant à la transition de l'Afrique du Sud vers une « démocratie moderne non raciale ».

Après la cérémonie de mardi, la dépouille sera exposée trois jours à Union Buildings, le siège du gouvernement à Pretoria. Les obsèques de Mandela auront lieu le 15 décembre dans son village natal de Qunu, où il tenait à être enterré. Seul un nombre restreint de dignitaires étrangers seront présents à cette occasion.

Dimanche, les Sud-Africains ont observé un jour de prière et de réflexion pour rendre hommage à leur ancien président. L'actuel président, Jacob Zuma, avait demandé à ses concitoyens de se rassembler pour se « souvenir ».

Défi logistique de taille

Les funérailles de Nelson Mandela sont un défi logistique et sécuritaire en raison de la centaine de dignitaires accueillis en Afrique du Sud et des dizaines de milliers de Sud-Africains qui assisteront aux diverses cérémonies.

Des milliers de policiers et 11 000 militaires assureront la sécurité de l'événement et des chefs d'État.

Le ministère de la Défense s'est cependant voulu rassurant. La mort du héros sud-africain était prévisible et le gouvernement sud-africain est prêt. Le programme des funérailles a été établi « il y a trois ou quatre ans », a-t-on indiqué.

« Accueillir autant de chefs d'État n'est pas du tout un casse-tête: on a de l'expérience et on va travailler avec leurs services de sécurité », a déclaré le porte-parole de la police, Solomon Makgale.

Pour éviter les bousculades, les principales routes d'accès seront fermées à la circulation autour du stade de Soweto. Des lignes de bus ou de trains assureront des liaisons gratuitement. Les accès à la capitale Pretoria seront également contrôlés pendant les trois jours d'exposition de la dépouille de Nelson Mandela.

INOLTRE SU HUFFPOST

15 citations de Nelson Mandela