NOUVELLES

Le gouvernement ontarien promet un projet de loi sur les salaires des dirigeants

09/12/2013 07:06 EST | Actualisé 08/02/2014 05:12 EST

TORONTO - Le gouvernement libéral en Ontario prévoit soumettre un projet de loi le printemps prochain qui lui permettrait de restreindre la rémunération des hauts dirigeants dans le secteur public, autant dans les hôpitaux, les universités que dans les principales sociétés d'État de la province.

Les néo-démocrates réclamaient des plafonds fermes sur ces rémunérations depuis des années. Les libéraux minoritaires avaient promis de s'y attaquer en 2012 et au printemps dernier afin de gagner leur soutien pour faire adopter le budget et éviter des élections.

Si le projet de loi à venir est adopté, le gouvernement aurait un contrôle direct sur la rémunération, incluant le salaires, les bonis et allocations de départ, a indiqué lundi le ministre des Services gouvernementaux, John Milloy.

Mais M. Milloy n'a pas voulu préciser le plafond prévu par le gouvernement, que les néo-démocrates souhaitaient à 418 000 $ — le double du salaire du premier ministre provincial.

Les libéraux avaient promis un tel projet de loi l'an dernier, avec quelques exemptions, mais la session avait été prorogée un mois plus tard.

M. Milloy a affirmé que cette fois-ci, le gouvernement allait constituer un plan pour chaque secteur qui s'attardera à plusieurs facteurs.

PLUS:pc