NOUVELLES

La date limite pour déposer les offres d'achat sur Mobilicity a été repoussée

09/12/2013 12:38 EST | Actualisé 08/02/2014 05:12 EST

TORONTO - Le processus de vente de Mobilicity a été retardé lundi parce que d'éventuels acheteurs intéressés par le fournisseur de services sans fil en difficultés ont demandé qu'une date limite soit reportée.

Les investisseurs intéressés avaient jusqu'à lundi pour déposer une offre d'achat pour Mobilicity, mais cela a maintenant été reporté au 16 décembre par le contrôleur nommé par la cour, Ernst & Young.

À la suite de la nouvelle date limite, le contrôleur et Mobilicity étudieront toutes les offres tel que prévu par le processus de vente, a indiqué Mobilicity dans un communiqué.

Selon la société, les détenteurs de parts dans la société ne devraient pas s'attendre à une annonce le 16 décembre ou immédiatement après. Toute transaction résultant du processus de vente sera assujettie à une approbation de la cour.

Mobilicity poursuit ses activités sous la protection de la cour contre ses créanciers depuis septembre. La société a été lancée en 2010 et fournit des services de téléphonie cellulaire à environ 190 000 consommateurs à Toronto, Ottawa, Calgary, Edmonton et Vancouver.

Jusqu'à maintenant, seul le chef de la direction de Wind Mobile, Anthony Lacavera, a présenté une offre de façon publique. M. Lacavera ne pouvait être immédiatement joint pour commenter la situation.

Le gouvernement fédéral a empêché à deux reprises Telus (TSX:T) de racheter Mobilicity, qui détient une partie du spectre qui a été mise de côté spécialement pour les nouveaux joueurs du secteur lors d'une enchère fédérale en 2008. Mais Telus a récemment obtenu le feu vert d'Ottawa pour racheter Public Mobile parce que la valeur de son spectre est moindre et qu'elle n'est pas soumise à des restrictions de vente.

PLUS:pc