NOUVELLES

Baisse d'achalandage des trains de banlieue

09/12/2013 05:48 EST | Actualisé 08/02/2014 05:12 EST

Les trains de banlieue enregistreront une baisse d'achalandage de 0,5% en 2013, selon les prévisions de l'Agence métropolitaine de transport (AMT). Il s'agirait d'une première diminution depuis 2009, et ce, malgré les efforts de l'agence pour bonifier son service.

Un reportage de Marie-Ève Maheu

L'AMT explique cette baisse notamment par des retards et des perturbations du service sur les lignes Vaudreuil-Hudson et Deux-Montagnes qui pourraient avoir découragé une partie de la clientèle. Ces problèmes étaient liés à des travaux (notamment pour le train de l'Est), des bris et à des conflits d'horaires avec les trains du Canadien Pacifique. 

La grève étudiante a aussi fait mal à l'AMT, particulièrement en janvier et février, en raison de la remise du début de la session. L'agence estime avoir ainsi perdu au moins 300 000 déplacements.

La plus grande diminution d'achalandage a été enregistrée sur la ligne Deux-Montagnes, qui est aussi la plus occupée, avec une baisse projetée de 2,4 %. Cette ligne est presque à saturation, souligne l'agence. 

En contrepartie, note l'AMT, l'ajout de départs sur la ligne Saint-Jérôme lui a permis d'aller chercher de nouveaux clients, avec une hausse projetée de 2,6 %. 

L'agence croit, par ailleurs, que les récents problèmes sur le pont Champlain pourraient modifier ses prévisions à la hausse. La fermeture partielle du pont a entraîné un bond de clientèle durant un peu plus d'une semaine, avec l'ajout de wagons sur les lignes Candiac et Mont-Saint-Hilaire, sur la Rive-Sud. 

Le président-directeur général de l'AMT, Nicolas Girard, organise mardi une consultation publique sur les trains de banlieue. Il y sera notamment question du projet de l'agence de tarifier certains stationnements incitatifs, qui débordent. 

PLUS:rc