NOUVELLES

Amnistie internationale condamne l'expulsion de 60 familles haïtiennes

09/12/2013 05:27 EST | Actualisé 08/02/2014 05:12 EST

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Amnistie internationale a dénoncé, lundi, l'expulsion violente d'une soixantaine de familles qui vivaient dans des cabanes de fortune en périphérie de la capitale haïtienne.

L'organisation a précisé qu'une centaine d'autres familles vivant au nord de Port-au-Prince faisaient face à une menace d'éviction.

Selon Amnistie internationale, les expulsions ont commencé samedi, quand un responsable local s'est présenté sur les lieux en compagnie de 17 policiers et d'une bande d'hommes armés de bâtons et de machettes.

Les résidents évincés ont déclaré à l'organisation que le responsable n'avait pas présenté d'avis officiel d'éviction et qu'ils n'avaient pas été avisés à l'avance qu'ils devaient partir.

Les hommes armés ont démantelé les maisons de fortune et la police a tiré dans les airs pour intimider les résidents, affirme l'organisation. Des résidents ont également rapporté que plus d'une dizaine de personnes avaient été victimes de violences, dont une femme enceinte.

Le campement informel fait partie des centaines d'installations du genre qui sont apparues dans et autour de la capitale haïtienne depuis le séisme dévastateur de 2010.

PLUS:pc