NOUVELLES

Vente du site Domtar à Ottawa-Gatineau : inquiétude pour l'avenir des patrimoines historiques

08/12/2013 05:34 EST | Actualisé 07/02/2014 05:12 EST

Les consultations publiques de l'entreprise Windmill sont attendues avec impatience par plusieurs personnes de la région, notamment des Autochtones et des férus d'histoires, qui s'inquiètent du sort réservé à l'ancien site de l'entreprise Domtar.

Luce Bélanger, une femme métisse qui réside dans la région d'Ottawa, se dit préoccupée par l'avenir de l'île, car cette dernière accueille plusieurs cérémonies traditionnelles autochtones.

Mme Bélanger assure qu'elle sera présente aux consultations publiques organisées le 11 décembre prochain par l'entreprise Windmill.

Pour sa part, l'archiviste en chef de l'Université d'Ottawa, Michel Prévost, soutient que les 10 000 ans d'histoire du secteur des chutes des Chaudières ont eu valeur inestimable.

« Quand on regarde l'histoire de la région, on a énormément détruit notre patrimoine industriel. Et les bâtiments de la EB Eddy ce sont les derniers vestiges de cette époque-là », affirme M. Prévost.

Un site accessible

Le président de l'Association des résidants de l'île de Hull, Martin Letarte, espère que le développement résidentiel ne sera pas réservé seulement aux personnes fortunées.

Il souhaite que le projet ait aussi une dimension sociale, avec des habitations à loyers modérés.

« Il peut y avoir une mixité sociale comme on dit, faire en sorte qu'une partie des résidences, des logements, soient accessibles aux moins bien nantis », croit M. Letarte.

La Chambre de commerce de Gatineau insiste quant à elle sur l'attrait touristique que revêtent les îles, d'où l'importance qu'elles soient faciles d'accès.

La consultation publique organisée par l'entreprise Windmill aura lieu le mercredi 11 décembre à 17 h, au Musée canadien des civilisations.

PLUS:rc