NOUVELLES

Une voiture piégée fait un mort aux funérailles d'un policier en Libye

08/12/2013 08:41 EST | Actualisé 07/02/2014 05:12 EST

TRIPOLI, Libye - L'explosion d'une voiture piégée à l'extérieur d'un cimetière à Benghazi en Libye, dimanche, alors que des gens quittaient les funérailles d'un policier, a fait un mort et six blessés, ont rapporté les autorités.

Les responsables avaient initialement dit que l'explosion était un attentat-suicide. Des enquêtes ont toutefois révélé que la voiture piégée avait explosé alors qu'un piéton s'en approchait, a rectifié le porte-parole du comité de la sécurité de la ville, Ibrahim al-Awami.

Six personnes ont été blessées, et deux hommes demeuraient hospitalisés, selon les responsables de l'hôpital Hani al-Areibi.

L'explosion a eu lieu à l'extérieur du cimetière al-Hawari où des gens pleuraient la mort du colonel Kamal Bezazah, un agent de police haut-placé décédé des suites des blessures qui lui ont été infligées samedi dans un attentat à la bombe. M. al-Awami et d'autres responsables de la sécurité ont affirmé que l'attentat semblait viser les funérailles, auxquelles assistaient beaucoup de haut-responsables de la sécurité et de chefs de communautés.

En plus de son travail dans la police, M. Bezazah était prêtre dans une mosquée locale et un fidèle du salafisme, une approche très conservatrice de l'islam. Il est mort dimanche dans un hôpital de Benghazi.

Il s'était exprimé publiquement contre la vague d'assassinats et de bombardements qui cible les policiers et les officiers de l'armée depuis quelques mois à Benghazi. Jeudi seulement, trois responsables militaires ont été tués à Benghazi, et un enseignant américain a été assassiné alors qu'il faisait du jogging.

Benghazi, le berceau de la révolte qui a renversé le régime du dictateur Mouammar Kadhafi, est un bastion de milices armées qui échappent largement au contrôle de l'État. Beaucoup de ces milices ont combattu contre les forces de Kadhafi durant la guerre civile de 2011 qui a mené à la fin du régime du dictateur.

PLUS:pc