NOUVELLES

Un nouveau complexe sportif à l'école secondaire de Rochebelle

08/12/2013 03:09 EST | Actualisé 06/02/2014 05:12 EST

Comme prévu, le maire de Québec, Régis Labeaume, et la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Agnès Maltais, ont annoncé dimanche après-midi la construction d'un nouveau complexe sportif à l'école secondaire De Rochebelle, dans le secteur de Sainte-Foy.

Le projet consiste à doter l'établissement d'un gymnase double, d'une salle d'entraînement et d'une palestre de gymnastique.

La Ville de Québec, le gouvernement québécois et la Commission scolaire des Découvreurs vont se séparer la facture du projet, évalué à plus de 15 millions de dollars.

Les travaux devraient commencer au plus tôt en novembre 2014 ou au plus tard au printemps 2015.

La Ville de Québec dit répondre à un besoin grandissant dans la région de Québec avec cette annonce. Rappelons que la gymnastique est pratiquée par plus de 3000 jeunes athlètes dans la région. Les installations actuelles laissent cependant à désirer.

Le maire de Québec a d'ailleurs tenu à rappeler l'importance de doter les jeunes athlètes de la région d'équipements de haut niveau.

Régis Labeaume a également affirmé qu'il est important d'aménager des installations sportives près des lieux d'enseignement.

« Ça fait six ans qu'on met beaucoup d'argent dans les installations sportives parce qu'on y croit [...] On pousse très loin pour le faire près des institutions d'enseignement. Ça ne donne rien d'aller piquer une palestre dans le milieu de nulle part. Donc, l'intelligence là-dedans, c'est de prendre l'infrastructure sportive et la coller sur une institution d'enseignement », a dit le maire Labeaume.

Anneau de glace couvert

Par ailleurs, le maire de Québec a aussi annoncé dimanche l'achat par la Ville de l'actuel terrain sur lequel est situé l'anneau de glace Gaétan-Boucher, à Sainte-Foy.

Rappelons qu'au cours des derniers mois, Régis Labeaume a été plutôt clair quant à l'emplacement du projet d'anneau de glace couvert. Le maire de Québec a d'ores et déjà affirmé qu'il rêvait d'un tel projet sur le campus de l'Université Laval.

Régis Labeaume a tenu à faire savoir que les deux sites sont encore dans les plans de la Ville de Québec.

« Il y a encore deux sites. Si l'Université Laval [...] veut l'accueillir, ça va me faire plaisir. Si ce n'est pas à l'Université, il sera là, ce n'est même pas compliqué. Autrement, si ce n'est pas là, ce terrain-là a une grande valeur et je suis certain qu'il y a un promoteur immobilier qui voudra l'acheter. On va lui vendre ça vraiment pas cher », a lancé le maire Labeaume.

PLUS:rc