NOUVELLES

Un congrès sur l'éthique gouvernementale réunit le Canada, les USA et l'Australie

08/12/2013 10:35 EST | Actualisé 07/02/2014 05:12 EST

QUÉBEC - Le Québec sera l’hôte, dès lundi, du 35e congrès annuel du COGEL, une association professionnelle nord-américaine qui regroupe des individus, agences et organismes responsables ou qui se préoccupent de l’éthique gouvernementale.

Le Directeur général des élections du Québec, le Commissaire au lobbyisme, le Commissaire à l’éthique et à la déontologie et la Commission d’accès à l’information seront à la tête de la rencontre, qui regroupera environ 300 participants provenant du Canada, des États-Unis et de l’Australie, au Chateau Frontenac, à Québec.

En plus des séances de travail thématiques portant notamment sur les élections, le financement politique, le lobbyisme, l’éthique et l’accès à l’information, le programme du congrès prévoit des séances plénières animées par des conférenciers provenant d'horizons divers.

Les nouvelles technologies et l’information stratégique, ainsi que la prévention des situations de crises seront également à l’ordre du jour.

Les ministres québécois Agnès Maltais et Bernard Drainville participeront à l’ouverture du congrès, lundi.

Les membres du COGEL profitent d’un réseau privilégié d’échange d’information leur permettant d’être renseignés sur les développements marquants et les tendances concernant leurs champs d’intérêts. Le COGEL a été fondé en 1974 aux États-Unis.

PLUS:pc