NOUVELLES

Thaïlande: les manifestants poursuivront leur combat malgré l'annonce d'élections

08/12/2013 09:27 EST | Actualisé 07/02/2014 05:12 EST
PORNCHAI KITTIWONGSAKUL via Getty Images
Thai anti government protesters wave national flags as they rallu at Government Complex in Bangkok on December 9, 2013. Thai anti-government protesters vowed to keep up their fight to overthrow Prime Minister Yingluck Shinawatra despite her decision to call an election to try to end the kingdom's political crisis. AFP PHOTO / PORNCHAI KITTIWONGSAKUL (Photo credit should read PORNCHAI KITTIWONGSAKUL/AFP/Getty Images)

Le meneur des manifestants qui veulent la chute du gouvernement thaïlandais a appelé lundi ses partisans à "poursuivre leur combat" malgré l'annonce par la Première ministre Yingluck Shinawatra de la dissolution du Parlement.

"Le combat va se poursuivre. Notre but est de faire tomber le régime Thaksin", a déclaré le meneur des manifestants, Suthep Thaugsuban, dans une allusion à Thaksin Shinawatra, frère de la Première ministre, accusé par l'opposition de diriger le gouvernement malgré son exil.

"Mes partisans veulent plus que la dissolution", a-t-il ajouté, en position de force alors que des milliers de manifestants ont envahi une nouvelle fois les rues de Bangkok pour réclamer la chute du gouvernement.

Yingluck avait appelé un peu plus tôt lundi à des élections législatives "au plus vite", après avoir annoncé la dissolution du Parlement.

"Sur la base de consultations avec diverses parties, j'ai soumis une dissolution du Parlement" à l'approbation du roi, a-t-elle dit lors d'une adresse télévisée.

Les députés de l'opposition avaient annoncé dimanche leur démission du Parlement, aggravant encore la crise politique qui secoue le pays depuis des semaines.

Les manifestants ont pour mot d'ordre la fin du "système Thaksin", en référence à l'ancien Premier ministre renversé par un coup d'Etat en 2006, qui reste au coeur de la politique du royaume.

Le mouvement commencé il y un mois a pris de l'ampleur depuis fin novembre avec l'occupation de plusieurs ministères et administrations.

Il a encore franchi un cap il y a une semaine avec des tentatives de prendre le siège du gouvernement, qui avaient tourné aux affrontements entre police et manifestants.

ask-dth/abd/ob