NOUVELLES

Protection du caribou: les gouvernements parlent, mais n'agissent pas

08/12/2013 01:17 EST | Actualisé 07/02/2014 05:12 EST

EDMONTON - En Alberta, des écologistes s'interrogent sur le fait que la rhétorique gouvernementale à propos de la nécessité de protéger les habitats des caribous ne soit pas accompagnée de gestes en ce sens.

Ces militants soulignent que les gouvernements fédéral et provincial se sont tous deux engagés à protéger la même zone qui fait actuellement l'objet d'importants développements.

Selon Carolyn Campbell, de l'Alberta Wilderness Association, les détails de cette stratégie de protection sont déjà connus, d'autant plus que le plan fédéral en la matière est public depuis plus d'un an.

Mme Campbell estime que les efforts devraient déjà être en cours pour «maintenir ce qui existe encore et restaurer ce qui a déjà été modifié». Mais sur le terrain, «les choses continuent d'aller dans l'autre direction».

Les inquiétudes à propos du déclin graduel des populations de caribous dans le nord-ouest de l'Alberta ont fait les manchettes, plus tôt cette année, après qu'une enquête de La Presse Canadienne eut révélé que la province avait vendu des baux industriels dans la quasi-totalité de la portion de territoire toujours occupé par ces animaux.

Ce développement survient malgré les engagements de la province à protéger cet habitat, et malgré les plans fédéraux visant à maintenir ou restaurer 65 pour cent du territoire d'un troupeau comme un habitat viable.

Si un moratoire a été imposé pour les exploitations énergétiques sur une partie du territoire, les zones adjacentes, elles, sont sous forte pression de la part des entreprises.

Au dire de Mme Campbell, il est temps que les gouvernements respectent leur engagement, qu'il s'agisse des promesses provinciales ou fédérales.

PLUS:pc