NOUVELLES

Mo Tae-bum remporte le dernier sprint avant les JO à la Coupe du monde de Berlin

08/12/2013 12:26 EST | Actualisé 07/02/2014 05:12 EST

BERLIN - Le champion olympique Mo Tae-bum a devancé par seulement deux millièmes de seconde le Japonais Joji Kato au 500 mètres dimanche pour décrocher sa première victoire cette saison en Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste.

Mo, qui a triomphé au 1000 m samedi, a complété l'épreuve en 34,876 secondes pour empêcher Kato de savourer une deuxième victoire cette saison. Le Hollandais Michel Mulder a terminé troisième, en 34,95, à l'occasion de la dernière Coupe du monde avant les Jeux olympiques de Sotchi en février.

Le Canadien Williams Dutton a abouti au 20e et dernier rang de la finale A au sprint.

Chez les dames, Heather Richardson a permis aux États-Unis de réaliser un doublé en obtenant sa troisième victoire en quatre courses au 1000 m.

Richardson a bouclé la distance en 1:14,51. Elle a vaincu sa compatriote Brittany Bowe par 0,91 seconde, et la Russe Olga Fatkulina a suivi au troisième rang.

Kaylin Irvine s'est illustrée en perçant le top-10 sur la distance. La représentante de l'unifolié a obtenu la septième position, à 1,56 seconde de Richardson.

Dans la finale B féminine du 1000 m, la Canadienne Marsha Hudey a terminé 16e en 1:20,93.

En fin de journée dimanche, le Hollandais Jorrit Bergsma a défait son compatriote Jan Blokhuijsen pour enregistrer son premier gain cette saison au 5000 m masculin.

Le meneur au classement général, le Hollandais Sven Kramer, n'a pas participé à cette compétition. Bergsma en a profité pour grimper sur la plus haute marche du podium en vertu d'un chrono de 6:14,82.

Le Sud-Coréen Lee Seung-hoon a gagné la médaille de bronze, derrière Blokhuijsen, en franchissant la distance en 6:16,12.

Les Hollandaises ont aussi prévalu dans la poursuite par équipe féminine, devant la Pologne et la Corée du Sud. La Russie s'est contentée de la quatrième position, et le Canada a complété le top-5 à 4,62 secondes des gagnantes.

Giroux est inquiet, mais espère toujours

Dans la finale B masculine du 5000 m, le Québécois Mathieu Giroux a pris le 18e rang en 6:38,40. Ses compatriotes Jodan Belchos (6:30,91) et Lucas Makowsky (6:39,53) ont respectivement obtenu les 10e et 20e places.

Après sa performance, le patineur de Pointe-aux-Trembles a indiqué qu'il n'a pas obtenu la vitesse espérée dans les droits.

«J'ai regardé la vidéo de ma course et si on l'observe à vitesse normale, tout semble parfait. C'est vraiment au ralenti qu'on voit qu'il n'y aucune phase de glisse sur le dessus de la lame. Il y a tellement de perte de vitesse dans les droits», a-t-il constaté.

«Au moins, je me dis que la forme physique est là, a ajouté Giroux. Il reste trois semaines avant les essais olympiques, et il suffit que ça clique une journée. C'est sûr qu'il y a des choses que je vais essayer à la maison que je ne pouvais pas essayer sur la route. J'espère que ça va fonctionner. Je peux m'en sortir quand même, même si ce n'est pas parfait.»

PLUS:pc