NOUVELLES

L'une des pires émeutes en plusieurs décennies fait 18 blessés au Singapour

08/12/2013 09:47 EST | Actualisé 07/02/2014 05:12 EST

SINGAPOUR - Environ 400 travailleurs migrants sud-asiatiques, en colère à la suite d'un accident de la route, s'en sont pris à des policiers et ont incendié des voitures, blessant 18 personnes dans le cadre de l'une des pires émeutes au Singapour en plusieurs décennies, ont annoncé des responsables lundi.

La violence a éclaté dans le quartier achalandé de Little India dimanche soir, après qu'un travailleur indien eut été mortellement happé par un autobus privé conduit par un citoyen de Singapour, ont précisé les autorités policières et gouvernementales lors d'une conférence de presse.

La police a procédé à l'arrestation de 27 sud-asiatiques, dont certains ont lancé des bouteilles et d'autres projectiles en direction des autorités qui tentaient de restaurer le calme, a fait savoir le commissaire de police Ng Joo Hee. Parmi les blessés se trouvaient dix policiers et quatre membres des forces de défense.

Le réseau Channel News Asia a diffusé des images de véhicules incendies, d'une voiture de police renversée sur le côté et de manifestants fracassant le pare-brise d'un autobus à l'aide de bâtons et de poubelles.

Selon le réseau, il s'agit des pires manifestations en plus de 40 ans à Singapour, une ville-État ordonnée et moderne reconnue pour ses peines sévères et pour ses citoyens généralement respectueux de la loi.

Le premier ministre Lee Hsien Loong a averti que les autorités «ne ménageraient aucun effort pour identifier les coupables et sévir à leur endroit avec toute la rigueur de la loi».

«Peu importent les événements qui ont pu provoquer l'émeute, il n'y a aucune excuse pour un comportement si violent, destructeur et criminel», a fait savoir M. Lee dans une déclaration écrite sur son compte Facebook tôt lundi.

PLUS:pc