POLITIQUE

Drogue au volant : de plus en plus d'automobilistes sont arrêtés au Québec

08/12/2013 03:20 EST | Actualisé 06/02/2014 05:12 EST
PC

De plus en plus d'automobilistes sont arrêtés pour drogue au volant au Québec.

Plus de 250 personnes ont été arrêtées avec des facultés affaiblies par la drogue en 2012, contre 21 en 2009, selon le Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale du Québec. Ce nombre pourrait s'élever à 300 en 2013.

Des policiers formés pour détecter les cas

Depuis la modification du Code criminel en 2008, certains policiers, qu'on appelle des agents évaluateurs, sont en droit d'exiger un prélèvement naturel - de l'urine - lorsqu'un suspect échoue une série de tests prévus par leur protocole. Dans pratiquement tous les cas, les soupçons de ces agents sont corroborés par des tests en laboratoire.

Une cinquantaine de policiers de la Sûreté du Québec et de divers corps de police de la province ont reçu une formation d'agent évaluateur à l'École nationale de police du Québec, située à Nicolet, pour détecter ces cas de drogue au volant. 

Certains services de sécurité publique, comme celui de Trois-Rivières, ne comptent toutefois pas, dans leurs rangs, d'agent évaluateur.