NOUVELLES

Des islamistes se frottent aux forces de l'ordre dans une université du Caire

08/12/2013 04:27 EST | Actualisé 07/02/2014 05:12 EST

LE CAIRE, Égypte - La police égyptienne a utilisé des gaz lacrymogènes, dimanche, dans une tentative de disperser des partisans du président islamiste déchu manifestant dans les résidences d'une université islamique au Caire.

Les étudiants de l'Université Al-Azhar ont lancé des pierres à la police et tenté de bloquer le trafic automobile sur une importante artère à l'extérieur du campus, dans l'est de la capitale, a indiqué un responsable de la sécurité.

Mahmoud Salah, un porte-parole des étudiants, a indiqué que les forces de l'ordre ont ensuite quitté l'endroit, et les protestataires ayant trouvé refuge dans les résidences sont sortis pour poursuivre leur manifestation.

M. Salah affirme que la police a utilisé des cartouches de chevrotine, ce que nient les autorités.

Avec le début de l'année scolaire en septembre, les universités égyptiennes sont devenues un lieu de prédilection pour les manifestants pro-Morsi, le président renversé par un coup d'État en juillet.

Les Frères musulmans ont organisé des rassemblements quasi-quotidiens sur les campus universitaires. Plusieurs de ceux-ci ont mené à des heurts avec les forces de sécurité.

L'Université Al-Azhar, qui compte une majorité d'étudiants islamistes, a cependant été le lieu de manifestations persistantes contre le gouvernement appuyé par l'armée.

Le mois dernier, 12 étudiants de cette même université ont été condamnés à 17 ans de prison et mis à l'amende pour avoir participé à des manifestations et des heurts sur le campus. Vingt-et-un autre étudiants de cet endroit ont su dimanche qu'ils subiraient un procès.

Pour M. Salah, les manifestations de dimanche sont provoquées par cette nouvelle décision, ainsi que par une intervention, plus tôt dans la journée, des forces de sécurité de l'université contre des manifestantes.

Des étudiants ont également manifesté dans d'autres universités du pays.

Dans la ville de Mansoura, les protestataires ont incendié une voiture de police, a indiqué un autre responsable de la sécurité.

PLUS:pc