NOUVELLES

Snowboardcross: Dominique Maltais, deuxième à Montafon, en Autriche

07/12/2013 08:46 EST | Actualisé 06/02/2014 05:12 EST

MONTAFON, Autriche - La Québécoise Dominique Maltais a qualifié sa deuxième position samedi dans le cadre d'une compétition de Coupe du monde de surf des neiges, à Montafon, en Autriche, de «scénario idéal» puisque ce résultat la force à poursuivre son travail acharné dans l'espoir de décrocher l'or aux Jeux olympiques de Sotchi en février.

L'athlète de Petite-Rivière-Saint-François, dans Charlevoix, s'est inclinée devant la Tchèque Eva Samkova en snowboardcross.

«Je suis encore sur l'adrénaline, s'est exclamée Maltais immédiatement après sa course. Ç'a été une chaude lutte, sur un parcours très rapide et assez exigeant physiquement. Il y a eu de l'action, des dépassements, mais je suis extrêmement contente de ma deuxième place. C'est le scénario idéal.

«Ce résultat ne fait que me montrer que oui, je suis bonne, mais que je peux être encore meilleure, a-t-elle ajouté. Je veux rester déterminée, je veux gagner, je veux continuer à m'améliorer et à bien performer.»

Maltais a admis que Samkova était la plus rapide samedi, et en conséquence elle a indiqué que sa stratégie de course consistait à se placer derrière la Tchèque pour profiter de son aspiration et tenter un ultime dépassement dans le troisième ou le quatrième virage. La rapidité du parcours et les conditions ont toutefois contrecarré ses plans.

«Je suis peut-être arrivée un peu trop rapidement, et comme je la suivais de très près, je n'ai pas été en mesure de réussir un dépassement», a reconnu la Québécoise, qui a tiré une leçon de l'obtention de la médaille d'argent.

«Un résultat comme celui-là c'est bon pour la confiance, a-t-elle expliqué. Je suis sur le bon chemin. Le travail ardu que j'ai fait au cours des derniers mois et des dernières années va finir par payer. Si je remportais toutes mes courses jusqu'à Sotchi, j'aimerais ça, sauf que j'ai compris qu'il ne fallait jamais arrêter et continuer de performer à chaque course.»

Avec quatre courses à disputer avant la grande messe sportive hivernale, Maltais a indiqué qu'elle ne lèvera pas le pied de l'accélérateur afin d'éviter les blessures. Elle a d'ailleurs levé son chapeau à ses adversaires, qui effectuent toujours, selon elle, des courses «propres», sans accrochage.

La Norvégienne Helen Olafsen a pris la médaille de bronze.

Par ailleurs, à sa première Coupe du monde en près de deux ans, l'Américaine Lindsey Jacobellis a conclu les qualifications au troisième rang, mais a dû se contenter de la septième position en gagnant la petite finale.

Chez les autres Canadiennes, la Britanno-Colombienne Carle Brenneman et l'Ontarienne Zoe Bergermann ont été éliminées dans les quarts de finale, terminant 18e et 23e, dans l'ordre. Écartée des rondes finales, l'Albertaine Michelle Brodeur a pris le 33e échelon.

Du côté masculin, l'Autrichien Markus Schairer a savouré sa première victoire en snowboardcross depuis mars 2009 — et sa quatrième en carrière.

Schairer, qui a aussi dominé la séance de qualifications de vendredi, a explosé hors du portillon de départ en finale et est demeuré en tête jusqu'à la fin de la course. Le gagnant de l'épreuve l'an dernier, l'Italien Omar Visintin, a terminé deuxième, devant le Canadien Kevin Hill.

Schairer a remporté trois épreuves de la Coupe du monde ainsi que le titre mondial en 2009, sauf qu'il a été ennuyé par de nombreuses blessures récurrentes à un genou au cours des dernières saisons.

Après avoir remporté son duel des huitièmes de finale, Christopher Robanske a quant à lui été arrêté dans les quarts de finale. Le Britanno-Colombien a été relégué au 21e rang.

L'Ontarien Jake Holden, 30e, ainsi que les Britanno-Colombiens Robert Fagan, 42e, et Thomas Pitman, 48e, ont subi l'élimination dans les huitièmes de finale.

Les épreuves masculine et féminine par équipe seront présentées dimanche. Maltais a indiqué qu'elle fera l'impasse sur le snowboardcross par équipe prévu dimanche en raison du retour à la maison de sa partenaire Maëlle Ricker.

La championne olympique et mondiale en titre a été victime d'une commotion cérébrale à l'entraînement. Puisqu'elle est déjà sélectionnée pour participer aux Jeux de Sotchi, elle n'a pris aucune chance et est retournée en Colombie-Britannique.

PLUS:pc