NOUVELLES

Johnny Boychuk souffre d'une élongation au dos, révèle le d.g. Peter Chiarelli

07/12/2013 02:19 EST | Actualisé 06/02/2014 05:12 EST

BOSTON - Les Bruins de Boston ont été soulagés d'apprendre que le défenseur Johnny Boychuk ne ratera que de trois à sept jours d'activités en raison d'une élongation au dos, a révélé samedi le directeur général de l'organisation Peter Chiarelli.

Boychuk s'est blessé jeudi contre le Canadien, lorsqu'il a été mis en échec par l'attaquant Max Pacioretty alors qu'il se trouvait face à la rampe, derrière le filet de Carey Price. Le joueur de 29 ans a quitté la patinoire sur une civière avant d'être transporté à l'hôpital. Il a rapidement obtenu son congé et a fait le voyage avec l'équipe après la rencontre.

«Johnny va bien, a déclaré l'entraîneur des Bruins Claude Julien après la séance d'entraînement matinale. Personnellement, je crois qu'on a évité le pire cette fois-ci. Nous craignions le pire, et je crois qu'on a obtenu les meilleures nouvelles possibles. Lorsqu'il s'est retrouvé étendu sur la patinoire, il ne pouvait pas respirer. Je crois qu'il ne pouvait pas bouger non plus. En conséquence, d'un point de vue médical, nos thérapeutes et les médecins du Canadien ont fait la bonne chose. Ils l'ont sorti sur une civière, l'ont transporté à l'hôpital et l'ont observé.

«Et après un test d'imagerie par résonance magnétique (jeudi), ils ont déterminé qu'il n'y avait aucune fracture. En conséquence, on peut dire que son dos a barré lorsqu'il a heurté la rampe, et qu'il a subi des spasmes musculaires. Nous espérons qu'il guérira rapidement.»

L'incident s'est produit à 4:28 de la première période. Sur la séquence, Pacioretty a écopé une pénalité mineure pour avoir donné de la bande.

Boychuk, un défenseur de six pieds, deux pouces et 225 livres, a marqué un but et récolté cinq mentions d'assistance en 27 rencontres jusqu'ici cette saison. Il a aussi écopé six minutes de pénalité, en plus d'afficher un différentiel de plus-8.

PLUS:pc