NOUVELLES

Irak: des attentats à la bombe et des fusillades font au moins 15 morts en Irak

07/12/2013 03:23 EST | Actualisé 06/02/2014 05:12 EST

BAGDAD - Un tireur ciblant une série de magasins de boissons alcoolisées dans la capitale irakienne et d'autres attaques ont fait au moins 15 morts à travers le pays, samedi, ont annoncé des responsables.

Selon des responsables des forces policières, des tireurs à bord de deux voitures circulant rapidement ont ouvert le feu sur les magasins situés à Waziriya, au nord de Bagdad, tuant neuf personnes et en blessant quatre autres.

Les extrémistes islamiques ciblent fréquemment de tels commerces en Irak, mais l'alcool est toujours disponible dans la plupart des villes.

Une bombe a également explosé, samedi après-midi, dans un marché extérieur de la ville de Mossoul (nord), tuant deux passants et faisant 15 blessés.

Une heure plus tard, mentionne la police, deux personnes ont été tuées et sept autres blessés lorsqu'un bombe artisanale a sauté sur une route fréquemment utilisée par des convois militaires dans le village de Mishahda, tout juste au nord de la capitale.

Dans la ville de Ramadi (ouest), la capitale de la province sunnite d'Anbar, des tireurs ont abattu le fils d'un leader local de la milice sunnite anti-al-Qaïda. Un ami de ce fils a également tué lors de l'attaque, a précisé la police.

La milice, appelée Sahwa, a travaillé en collaboration avec les troupes américaines au plus fort de la Guerre d'Irak contre al-Qaïda. Depuis, le groupe est la cible d'insurgés sunnites, qui accusent ses membres de traîtrise.

Le bilan des victimes a été confirmé par les autorités médicales.

Les attaques de samedi font passer le total des morts à au moins 85, ce mois-ci en Irak, selon un décompte de l'Associated Press. Plusieurs morts passent peut-être entre les mailles du filet.

PLUS:pc