NOUVELLES

Le Canadien récolte une autre victoire contre les Sabres de Buffalo

07/12/2013 09:48 EST | Actualisé 06/02/2014 05:12 EST
Francois Lacasse via Getty Images
MONTREAL, QC - DECEMBER 7: Tomas Plekanec #14 of the Montreal Canadiens, controls the puck while being challenged by Jamie McBain #4 and Matt D'Agostini #27 of the Buffalo Sabres during the NHL game on December 7, 2013 at the Bell Centre in Montreal, Quebec, Canada. (Photo by Francois Lacasse/NHLI via Getty Images)

MONTRÉAL - Les Sabres de Buffalo ont contrôlé les 38 premières minutes de jeu, puis le toit du Centre Bell leur est tombé sur la tête. Le Canadien a marqué deux buts en 23 secondes en fin de deuxième pour se forger une avance de 3-1, en route vers une victoire de 3-2, sa cinquième d'affilée et sa neuvième à ses 10 derniers matchs.

Tomas Plekanec, son 11e, et Alex Galchenyuk, son huitième, ont marqué ces deux buts charnières pour le Canadien (19-9-3). Brandon Prust, première étoile de la rencontre, a inscrit l'autre, son troisième de la campagne, en plus de récolter une aide.

Carey Price a récolté une septième victoire consécutive en stoppant 23 des 25 lancers des Sabres (6-22-2). Seuls Tyler Ennis, son sixième, et Zemgus Girgensons, avec son deuxième de la saison qui fera assurément les jeux de la semaine, sont parvenus à le déjouer.

Avec le match à 1-1, Plekanec a donné une priorité de 2-1 aux siens à 17:44 en complétant le superbe travail du quatrième trio en fond de territoire. Venant tout juste de remplacer Ryan White, Plekanec s'est immédiatement dirigé vers le filet de Jhonas Enroth, où Prust lui a servi une belle passe. Le gardien des Sabres, auteur de 16 arrêts, n'a rien pu faire sur le tir sur réception du no 14.

D'ailleurs, Michel Therrien a louangé son quatrième trio à l'issue de la rencontre. Avec raison. Prust, Travis Moen — la troisième étoile avec ses deux mentions d'assistance — et White ont embêté les Sabres toute la soirée.

«Ils ont eu un gros mot à dire dans la victoire, a indiqué l'entraîneur-chef. Ils ont été physiques, intenses et ont réussi à marquer deux buts. J'ai adoré leur travail et ils méritent tout le crédit pour la victoire de ce soir. (...) C'était notre meilleur trio.»

«Ils ont donné le ton, a indiqué Galchenyuk, qui a récolté un deuxième but gagnant en quatre matchs. C'était intéressant de les regarder jouer.»

«C'est bien que nous puissions contribuer, a pour sa part indiqué Prust. Nos premières lignes ont eu beaucoup de travail dernièrement et ils ont effectué de l'excellent boulot, alors nous voulions saisir l'occasion de mettre l'épaule à la roue. Nous sommes heureux d'avoir pu le faire (samedi) soir.»

Michel Lacroix n'avait pas terminé d'annoncer ce deuxième but que Plekanec en préparait déjà un autre. Il a remis à Andrei Markov après être entré dans le territoire adverse. Le défenseur du Tricolore a trouvé Galchenyuk, bien posté dans le cercle droit, et la jeune étoile du CH a déjoué sur réception Enroth d'un tir bas.

«Markov ne cesse de me dire qu'il me passera la rondelle si je suis libre, a-t-il dit. Ça a été un superbe jeu de sa part.»

Prust avait ouvert la marque à seulement 19 secondes de la deuxième après que les deux clubs eurent disputé possiblement la pire période de hockey de la saison en première. C'est en raison de son insatisfaction générale que Therrien a décidé de lancer la deuxième avec son quatrième trio sur la patinoire, une décision payante.

«On voulait envoyer un message. Je n'avais pas aimé notre intensité en première. Je ne croyais pas que nous avions affiché la bonne attitude pour amorcer le match. Nous en avons discuté dans l'entracte. Ces gars ont été intenses en première. J'ai donc décidé d'amorcer la deuxième avec eux et ils nous ont marqué un gros but.»

«Michel nous a dit d'éviter les revirements et de foncer au filet, a dit Moen. On a des joueurs de talent au sein de cette équipe, mais on obtient du succès en envoyant la rondelle au filet. On s'est juste assuré de recommencer à la faire.»

Ce but n'a cependant pas ralenti l'ardeur des Sabres et Ennis leur a permis de créer l'égalité à 8:35, mais comme c'est souvent le cas cette saison, ils n'auront pas été en mesure de capitaliser sur leur bon début de match.

«Ce ne sont pas nos jeunes joueurs le problème. Le problème, c'est que nous devons obtenir davantage de production de la part de ceux qui sont supposés nous en donner plus», a indiqué l'entraîneur des Sabres Ted Nolan. Une courte analyse qui en dit long.

Girgensons a complété la marque en troisième. Après avoir accepté une belle d'Ennis, il a habilement contourné P.K. Subban sur le flanc droit pour ramener les Sabres à un but à 4:04, mais le Tricolore a tenu bon pour engranger deux autres points fort importants.

Petite frayeur pour Markov

Cette victoire aurait toutefois pu prendre une tournure dramatique en fin de troisième. Markov, à la suite d'une collision avec Ennis pendant un avantage numérique des Sabres, est demeuré longuement étendu sur la patinoire avant de rentrer péniblement au banc, semblant touché au genou gauche.

Le défenseur a effectué quelques présences par la suite, mais en au moins une occasion, il a eu du mal à regagner le banc des siens. Selon l'entraîneur du Canadien, il y a plus de peur que de mal.

«Nous sommes bien heureux que ça ne soit pas sérieux», a-t-il dit.

«Nous étions tous un peu inquiets, a pour sa part ajouté White. Il est une pièce si importante de notre équipe. (...) C'est un joueur spécial et nous avons besoin qu'il soit en santé.»

INOLTRE SU HUFFPOST

La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos