NOUVELLES

Poirier a fait fi de déceptions et fait partie de l'élite avec les Olympiques

06/12/2013 07:58 EST | Actualisé 05/02/2014 05:12 EST

OTTAWA - Émile Poirier a vécu sa part de déceptions cette saison.

Il a d'abord échoué dans sa tentative de se tailler un poste au sein de la formation des Flames de Calgary lors du camp d'entraînement alors que Sean Monahan, qui évolue aussi dans la région d'Ottawa, est resté avec l'équipe.

Puis, il a ensuite été laissé de côté par Équipe Canada junior, qui a dévoilé la liste des joueurs invités au camp d'évaluation en vue du championnat du monde de hockey junior plus tôt cette semaine.

Cependant, Poirier ne veut pas laisser ça affecter ses performances sur la glace. Il est le meilleur pointeur des Olympiques de Gatineau dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Avant les matchs de vendredi, Poirier occupait le sixième rang des marqueurs dans la LHJMQ avec 20 buts et 24 aides en 28 rencontres.

«C'est certain que c'est un peu décevant, mais la vie continue et je vais me concentrer sur les Olympiques», a raconté Poirier mardi, un jour après l'annonce des joueurs invités au camp d'Équipe Canada junior.

Cependant, le fait qu'il ne participe pas au mondial junior pourrait donner à Poirier un peu de temps pour se reposer, surtout puisqu'il n'a pas vraiment eu de pause au cours des six derniers mois.

Après la fin de la saison de la LHJMQ, il a participé à des évaluations physiques en prévision du repêchage de la LNH. Puis il y a eu la séance de repêchage, des camps de développement, le camp des recrues, le camp des Flames et le début de la nouvelle saison de la LHJMQ. Poirier a également participé à deux rencontres contre la Russie avec l'équipe des étoiles de la LHJMQ.

«Je n'ai pas pensé à ça. Je voulais y aller (au mondial junior), mais c'est correct», a dit Poirier.

«Ils sont tous d'excellents joueurs et quand vous regardez la liste, ça va être une bonne équipe et ils vont avoir quatre bons trios.»

Depuis son retour avec les Olympiques, Poirier a dû faire des ajustements à son jeu, mais il est un des facteurs importants pour expliquer les succès de son équipe. Les Olympiques ont un dossier de 21-10-0 et occupent le quatrième rang au classement général de la LHJMQ.

L'entraîneur-chef des Olympiques Benoit Groulx a dit que Poirier devait comprendre qu'il est un des meilleurs joueurs du circuit.

«Il a connu deux matchs moyens contre les Russes, mais je pense que l'expérience aura été positive en bout de ligne», a indiqué Groulx en revenant sur l'exclusion de Poirier de l'équipe canadienne.

«Sa participation au camp d'été et le fait de s'entraîner avec les meilleurs joueurs de son âge, c'était nouveau pour lui. Il doit comprendre qu'il fait partie des meilleurs de la ligue et qu'il est assez bon pour être là. Je ne pense pas qu'il était prêt mentalement, mais il va sortir plus mature de cette expérience et ça va l'aider dans son cheminement.»

Pendant que Poirier se concentre sur son travail à Gatineau, on ne peut pas le blâmer si son esprit s'envole de temps en temps vers Calgary, particulièrement avec Monahan qui continue de briller avec les Flames. Monahan, 19 ans, devait être retourné chez les 67's d'Ottawa dans la Ligue de l'Ontario cette saison. Il est finalement resté avec les Flames et a récolté neuf buts et six aides jusqu'ici en 24 parties dans la LNH.

«Le camp des Flames a été une expérience extraordinaire et c'était une bonne préparation pour l'année prochaine. Je suis revenu chez les juniors et je me suis concentré sur mon jeu et je travaille sur certaines choses en vue de l'an prochain», a expliqué Poirier.

«Mon objectif principal maintenant est de jouer à Calgary la saison prochaine».

PLUS:pc