NOUVELLES

Ottawa reporte un règlement sur le marquage des armes à feu

06/12/2013 03:46 EST | Actualisé 04/02/2014 05:12 EST

Encore une fois, le gouvernement Harper a reporté l'entrée en vigueur des règlements sur le marquage des armes à feu et cela jusqu'en 2015. Il songe même à les abolir, a indiqué jeudi le ministère de la Sécurité publique.

La décision du report a été prise discrètement fin novembre par décret, et annoncée tout aussi discrètement sur le site du Bureau du Conseil privé mercredi.

À deux jours des commémorations de la tuerie de la Polytechnique, ce vendredi, la députée conservatrice Cheryl Gallant a remercié, sur le site de l'association conservatrice de sa circonscription ontarienne, tous ceux qui l'ont appuyée pour obtenir ce report.

Elle signale qu'elle a demandé leur soutien afin de mettre de la pression sur le gouvernement.

« La semaine dernière, j'ai demandé votre aide pour assurer que notre gouvernement retarde les règlements des Nations unies sur le marquage des armes à feu », indique Mme Gallant sur une pleine page du site web.

Elle précise que des centaines de personnes ont cosigné ses lettres adressées à des ministres.

« Je suis heureuse de vous annoncer que notre gouvernement nous a entendus », poursuit-elle avant de préciser que tout est reporté en 2015.

Aucune annonce officielle n'a été faite au sujet du décret gouvernemental.

La députée n'indique pas les raisons de ce report, mais sur le site du Conseil privé, on peut lire que « cela permettra au gouvernement de consulter largement toutes les parties concernées ».

La réglementation prévoit entre autres le burinage des numéros de série sur les armes à feu afin de pouvoir les identifier et les retracer plus facilement, notamment sur le marché noir.

S'il est mis en vigueur, le règlement permettrait au Canada de respecter des ententes internationales qu'il a signées.

Les conservateurs ont reporté l'entrée en vigueur de ces mesures au moins quatre fois. Elles avaient été formulées par le précédent gouvernement libéral.

Par ses décisions, le gouvernement conservateur dit défendre les intérêts des chasseurs, des agriculteurs et des tireurs sportifs respectueux de la loi.

« C'est pourquoi le marquage des armes à feu de l'ONU a été reporté pour deux années supplémentaires. Nous ne nous excusons pas de consulter davantage sur une approche de bon sens, y compris la possibilité de l'abrogation, ce qui va garder les Canadiens en sécurité sans les formalités bureaucratiques », a fait valoir par courriel un porte-parole du ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney.

Le gouvernement conservateur s'est débarrassé l'an dernier du registre des armes d'épaule, créé en réaction à la tuerie de l'École Polytechnique survenue le 6 décembre 1989.

La Presse Canadienne

PLUS:rc