NOUVELLES

La Corée du Nord annonce la déportation d'un Américain détenu depuis un mois

06/12/2013 10:34 EST | Actualisé 05/02/2014 05:12 EST

SÉOUL, Corée du Sud - La Corée du Nord a déporté un citoyen américain d'âge avancé, et ancien combattant, qui avait été détenu pendant plus d'un mois pour de présumés «actes hostiles» contre le pays.

Les autorités nord-coréennes ont pris cette décision parce que Merrill Newman, qui est âgé de 85 ans, a présenté ses excuses pour ses supposés crimes durant la Guerre de Corée, et à cause de son âge et de son état de santé, selon l'Agence centrale de presse nord-coréenne.

En voyage à Séoul, le vice-président des États-Unis, Joe Biden, a accueilli favorablement la nouvelle et annoncé que M. Newman se trouvait à Pékin. À l'exception d'une prétendue confession maladroitement rédigée, le mois dernier, M. Newman ne s'est toujours pas exprimé publiquement depuis que les autorités nord-coréennes l'avaient sorti d'un avion, le 26 octobre, au moment où il se préparait à quitter le pays après une visite de dix jours.

Marie Harf, porte-parole du département d'État des États-Unis, a par ailleurs pressé Pyongyang d'offrir son pardon, «dans un geste humanitaire», à un autre citoyen américain, Kenneth Bae, qui est détenu en Corée du Nord depuis plus d'un an.

Dans une entrevue accordée à l'Associated Press la semaine dernière, des membres d'un ancien groupe de guérilléros de la Corée du Sud, qui ont combattu derrière les lignes ennemies pendant la Guerre de Corée, de 1950 à 1953, ont affirmé que M. Newman était leur conseiller. Certains d'entre eux n'ont pas caché leur étonnement de voir que M. Newman prendrait le risque de visiter la Corée du Nord compte tenu de ses liens avec le groupe, encore méprisé dans ce pays.

La déclaration de M. Newman, lue à la télévision, disait qu'il s'excusait d'avoir tué des Nord-Coréens durant la Guerre de Corée, de 1950 à 1953, d'avoir tenté de rencontrer des guérilléros qu'il avait entraînés durant le conflit et de renouer des liens entre eux et leurs collègues durant la guerre, et vivant maintenant en Corée du Sud, et d'avoir critiqué le Nord lors de son récent voyage.

Les propos de M. Newman n'ont pas été corroborés par des sources indépendantes. La Corée du Nord est reconnue pour supposément soutirer par la force des déclarations de la part de détenus.

PLUS:pc