NOUVELLES

Des conditions hivernales inhabituelles frappent le sud-ouest des États-Unis

06/12/2013 09:07 EST | Actualisé 05/02/2014 05:12 EST

De la neige, de la pluie verglaçante et des vents violents ont frappé le sud-ouest des États-Unis vendredi, et le nord du Texas, habituellement baigné de soleil, a été recouvert d'un manteau blanc pour le moins inhabituel.

Au Texas, la tempête a forcé la fermeture de plusieurs écoles et commerces. Les autoroutes, recouvertes de neige et de verglas, ont été désertées. Les résidents se préparaient à vivre des conditions hivernales durant tout le week-end.

Plus de 1000 vols ont été annulés à l'aéroport international Dallas Fort-Worth, l'un des plus fréquentés des États-Unis. Les organisateurs du marathon de Dallas, prévu dimanche, ont annulé l'événement.

Quelque 250 000 clients étaient privés d'électricité vendredi matin dans la région de Dallas, a rapporté le fournisseur Oncor. Plusieurs entreprises ont conseillé à leurs employés de rester à la maison pour éviter d'avoir à se déplacer sur les routes glissantes. Une grande partie du sud-ouest des États-Unis a été frappée par les mêmes conditions hivernales vendredi.

Rob Yates, 44 ans, de Rowlett, en banlieue de Dallas, s'est entraîné pendant quatre mois pour participer au semi-marathon de dimanche. Sa femme et leurs trois enfants avaient prévu assister à la course pour l'encourager, a-t-il dit.

Il a passé la journée de vendredi à la maison avec ses enfants, qui s'amusaient dehors en arrachant les glaçons et en souhaitant de nouvelles chutes de neige. Mais M. Yates, qui est originaire de l'Angleterre, est resté à l'intérieur avec sa femme.

« C'est une température plutôt inhabituelle pour Dallas, alors ils s'en amusent », a-t-il dit au sujet de ses enfants. « Nous, les adultes, ne sommes pas particulièrement impressionnés. »

Les conditions hivernales touchent une vaste région allant du sud du Texas au Midwest et à la vallée de l'Ohio, en passant par le nord de la Nouvelle-Angleterre et les provinces maritimes du Canada. La vague de froid a aussi touché la Californie. Quatre personnes sont mortes d'hypothermie dans la région de la baie de San Francisco, ont indiqué les autorités.

Selon un journal local, trois des victimes sont mortes dans des camps improvisés par des personnes sans abri, tandis que la quatrième est morte dans un garage au sud de la baie de San Francisco.

Les températures sont descendues jusqu'à -1 degré Celsius vendredi à l'aéroport international de San Jose. Dans le nord du Texas, les autorités et les résidants n'ont pas oublié la semaine désastreuse vécue il y a deux ans. Les préparatifs inadéquats avant une tempête hivernale annoncée avaient paralysé la région.

Les résidents ont pris d'assaut les épiceries et les magasins de rénovation à l'approche de ce qu'un gérant a qualifié à la blague de « Vendredi fou » du mauvais temps, qu'il a appelé le « Vendredi glacé ».

À Arlington, à 32 kilomètres à l'ouest de Dallas, la police a rapporté que le mauvais état des routes était un facteur dans la mort d'un automobiliste, dont le véhicule a percuté un camion arrêté sur le côté de la voie.

Trois autres décès survenus sur les routes de l'Oklahoma et de l'Indiana ont été attribués aux mauvaises conditions météorologiques.

De 30 à 60 centimètres de neige sont tombés sur certaines régions du Minnesota et du Wisconsin. Au Dakota du Nord, la température était déjà descendue sous le point de congélation jeudi, mais les vents froids ont créé une sensation de -40 degrés Celsius.

PLUS:rc