NOUVELLES

Conseil de sécurité de l'ONU: la Jordanie remplacera l'Arabie Saoudite

06/12/2013 02:59 EST | Actualisé 05/02/2014 05:12 EST

L'Assemblée générale des Nations unies a élu vendredi la Jordanie au Conseil de sécurité en remplacement de l'Arabie Saoudite, qui a décliné ce mandat dans une décision sans précédant visant à protester contre l'incapacité de l'organisation à résoudre le conflit israélo-palestinien et la guerre en Syrie.

La candidature de la Jordanie a reçu l'appui de 178 États lors du vote pour combler le siège laissé vacant par l'Arabie Saoudite.

Ryiad a obtenu un vote tandis que quatre pays, sur les 193 membres que comptent l'organisation, se sont abstenus. Les dix États restants n'avaient pas de représentant ou n'ont pu voter en raison d'obligations non payées.

Le ministre jordanien des Affaires étrangères, Nasser Judeh, a soutenu que son pays était «extrêmement honoré» par la quasi unanimité avec laquelle la candidature d'Amman avait été retenue, ajoutant qu'il s'agissait-là d'une reconnaissance des «efforts incessants de la Jordanie dans la quête de la paix et de la sécurité, les valeurs mêmes que le Conseil de sécurité a le mandat de préserver».

L'Arabie saoudite avait pris de court le monde diplomatique en refusant le siège offert au Conseil de sécurité, moins de 24 heures après y avoir été élu, le 17 octobre.

Le Conseil de sécurité de l'ONU, le plus puissant de l'organisation internationale, compte cinq membres permanents - les États-Unis, la Russie, la Chine, la Grande-Bretagne et la France -, disposant d'un droit de veto. Dix autres États membres siègent pour des mandats de deux ans.

PLUS:pc