NOUVELLES

Voies réservées sur Henri-IV : la pétition prend de l'ampleur

05/12/2013 03:06 EST | Actualisé 03/02/2014 05:12 EST

La pétition contre l'aménagement de voies réservées sur l'autoroute Henri-IV à Québec avait recueilli près de 11 600 signatures en début d'après-midi, jeudi.

Le député de la Coalition Avenir Québec (CAQ) Éric Caire, qui parraine l'initiative, est agréablement surpris de la réponse des résidents de Québec.

M. Caire n'a pas hésité à appuyer cette action citoyenne parce qu'il croit que ce projet du ministre des Transports Sylvain Gaudreault est inutile et injustifiable sur l'autoroute la plus congestionnée à Québec. « Quand on regarde les statistiques d'achalandage par le RTC c'est même risible », affirme le député de La Peltrie.

Selon des chiffres du Réseau de transport de la Capitale (RTC), par exemple, 135 autobus circulent le matin sur l'autoroute Robert-Bourassa à l'heure de pointe, en comparaison à 21 sur l'autoroute Henri-IV.

M. Caire se défend par ailleurs d'aller à l'encontre des engagements électoraux de son parti en prenant position contre l'aménagement de voies réservées sur Henri-IV. « On est toujours favorable aux voies réservées, par contre ça ne veut pas dire que c'est intelligent d'en mettre partout », affirme-t-il.

Le directeur général d'Accès transports viables ne voit pas les choses de la même façon. Étienne Grandmont déplore la sortie d'Éric Caire dans ce dossier.

« Si l'on revient en 2012, la plate-forme électorale de la CAQ était très favorable au retour aux transports en commun notamment par la mise en place de voies réservées dans la région de la Capitale nationale », soutient-il.

La pétition sera déposée à l'Assemblée nationale lors de la reprise des travaux parlementaires en février.

PLUS:rc